C’est bien gentil les vodka-martini au shaker et les mannequins de l’Europe de l’est, n’empêche que si on risque de nous voir au ciné le 5 Novembre ce sera aussi (surtout ?) pour y voir des scènes d’actions insensées, d’autant plus que QoS a coûté la bagatelle de 230 millions de dollars. Le trailer nous fait donc gentiment saliver avec ses poursuites en voitures (la moindre des choses) en bateaux (déjà mieux) et en avions (parfait). D’autant plus qu’on nous promet un film garanti sans effets spéciaux numérique, en dur, à l’ancienne. Le plus excitant là dedans restant cette baston sur tréteaux qui nous a littéralement fait sortir les yeux des orbites.