DR

La légende de la natation pourrait incarner le roi de la jungle.

Alors que l’américain Michael Phelps revient des Jeux Olympiques de Londres 2012 avec un palmarès hallucinant de six médailles (quatre d’or, deux d’argent), le sportif passé dans la légende de la natation et désormais retraité du sport à 27 ans pourrait se reconvertir dans le cinéma. Une information à prendre à pincettes, qui émane du journal britannique The Sunday Times : le site web annonce que Phelps pourrait jouer Tarzan dans la nouvelle version que doit réaliser David Yates (Harry Potter et les Reliques de la mort) pour la Warner. Rappelons que Tarzan, héros créé par l’écrivain Edgar Rice Burroughs en 1912, est le nom d’un aristocrate anglais élevé en pleine jungle par des grands singes et qui est destiné à vivre d’incroyables aventures carrément pré-pulp et flirtant avec le fantastique. Un héros qui fut adapté 89 fois au cinéma, avec des fortunes diverses, et qui fait partie de l'imaginaire collectif.

Les responsables de ce choix (ou, du moins, ceux qui ont lancé cette rumeur) ont dû sûrement avoir en tête le plus célèbre interprète de Tarzan au cinéma -non, ce n’est pas Christophe Lambert dans Greystoke- à savoir Johnny Weissmuller :

Weissmuller (Janos de son vrai prénom, étant né en 1904 dans la Roumanie sous domination austro-allemande et emmené aux USA à même pas un an) est un ancien champion de natation en 1924 et 1928 (cinq médailles d’or). Avant d’être engagé par la MGM grâce à ses capacités physiques et sa gueule de jeune premier pour jouer le rôle-titre de Tarzan l’homme-singe (1932) dont le succès fut phénoménal, entraînant onze suites : Tarzan et sa compagne (1934), Tarzan s’évade (1936), etc… La grande époque des séries à gogo : il faut dire que le charisme sensuel et les exploits physiques de Weissmuller font merveille dans le rôle. Toujours accompagné de sa fiancée Jane (jouée par Maureen O’Sullivan), Johnny joue l’homme-singe jusqu’à Tarzan et les sirènes (1948). Il quitte alors la MGM pour la Columbia qui le transforme en Jungle Jim, aventurier pâlot, dans quelques films sans éclat. Il finit les années 60 en montant une boîte de ventes de piscines, et meurt en 1984.

Pour revenir à Phelps en homme-singe, il faudrait juste que Warner se décide : le studio met en place deux projets concurrents, celui en live de David Yates, et un autre en motion capture avec Kellan Lutz (Emmet Cullen dans Twilight) dans le rôle de Tarzan. A suivre !