DR

Il était en train de travailler à une mise en scène de Boris Godounov, d'après la tragédie historique de Pouchkine et laisse derrière lui une carrière composée d'une soixantaine de spectacles. Pièces appartenant au répertoire classique russe (Tolstoï, Tchékhov, Gogol, Pouchkine...), œuvres d’auteurs soviétiques comme Andreï Voznessenski et Alexandre Tvardovski, mais aussi répertoire dramatique français avec notamment Molière (Le Misanthrope), Camus (Caligula) ou encore Giraudoux (La Folle de Chaillot, La Guerre de Troie n'aura pas lieu), Piotr Fomenko avait un goût prononcé pour le théâtre d'auteurs. Invité en 2003 par Marcel Bozonnet, alors administrateur de la Comédie-Française, à monter La Forêt, une pièce d'Alexandre Ostrovski avec la troupe du Français, il investit la salle Richelieu et la langue française avec une aisance déconcertante.Reste l'héritage de son œuvre et les acteurs qui travaillaient avec lui, les "fomenki" comme on les surnommait.Source AFP.