DR

Du 5 au 29 mai, les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis déploient leur arsenal de spectacles de danse contemporaine dans tout le département. Un rendez-vous annuel unique et exceptionnel.25 compagnies issues de 16 pays différents, en collaboration avec 11 structures culturelles dans 10 villes du département. Autant dire que la danse contemporaine sous ses formes les plus variées envahit à haute dose les théâtres et centres de danse de la Seine-Saint-Denis. La MC 93 de Bobigny, Les Laboratoires d'Aubervilliers, La Chaufferie (Saint-Denis), Le Forum du Blanc-Mesnil, l'Espace 1789 (Saint-Ouen), Le Colombier (Bagnolet), Le Nouveau Théâtre de Montreuil, le Centre National de la danse et la Dynamo de Banlieues Bleues (Pantin), l'Espace Michel Simon (Noisy-le-Grand), la Maison du Théâtre et de la Danse (Epinay-sur-Seine) accueillent compagnies émergentes ou accomplies en provenance mondiale (Belgique, Etats-Unis, Canada, Italie, Japon, Suède, Brésil, Portugal, Australie, Chine...). Au menu, huit créations dont celles de Thomas Lebrun qui présente six solo pas si solitaires que ça puisque chacun a été créé en collaboration avec un artiste invité, Mickaël Phélippeau qui s'intéresse aux composantes subjectives de la construction d'une pièce à savoir, ses quatre danseuses, David Wampach qui explose le "Casse-Noisette" de Tchaikovski pour l'amener vers les danses de salon et danses sportives, Daniel Linehan et son Zombie Aporia ou une série de boucles gestuelles et vocales ludiques, empruntant au rock et à la poésie pour explorer les relations internes du corps et du langage.Sous le signe du dynamisme et de la diversité, ce festival dédié à la danse contemporaine se déploie sur près d'un mois et propose un panorama riche et éclectique de la création chorégraphique.>> En savoir plus sur le Festival et sa programmation détaillée !