DR

Considéré comme l’un des plus grands réalisateurs contemporains, David Lynch est un artiste multiple, bien au-delà de ses talents de cinéaste. Également peintre, photographe et musicien, Lynch illustre son génie dans tous les domaines. Car oui, David Lynch fait partie de ces réalisateurs ayant un univers tout à fait singulier et immédiatement identifiable. Si bien qu’il n’est pas rare de parler d’atmosphère « lynchéenne » pour qualifier un monde inquiétant et attirant. Le cinéma de Lynch est celui de « l’inquiétante étrangeté », pour reprendre l’expression de Freud. Un univers où ce le bizarre angoisse. Ces films prennent la forme d’énigmes à déchiffrer… ou pas. Car nous faisons certainement fausse route en voulant rationaliser ses films, qui prennent leur source dans les pulsions et l’inconscient. Une filmographie unique dans le cinéma contemporain, que la Filmothèque du Quartier Latin (Paris V) vous propose de (re)découvrir sur grand écran dans le cadre d’une rétrospective, David Lynch, les fleurs du mal, à partir du 2 décembre.Seront projetés pour l’occasion :- Elephant Man- Blue Velvet- Sailor & Lula- Twin Peaks- Lost Highway- Une histoire vraie- Mulholland Drive- Inland Empire Voir le reste de la programmation Consulter le site de la Filmothèque