DR

Sam Worthington vient de confirmer qu’il avait bien signé pour jouer le rôle de Jake Sully dans trois films. Une forme de revanche pour l’acteur : James Cameron a eu beaucoup de mal à convaincre la 20th Century Fox qu’il fallait confier le rôle principal de son film à un acteur quasiment inconnu et à l’accent australien très prononcé. Le réalisateur était pourtant convaincu que Worthington était le choix idéal pour ce rôle dès ses premiers essais fin 2006. Cameron confie dans le dernier numéro de Total Film : « Son accent était plus épais que celui de Crocodile Dundee. J’ai du faire un sérieux lobbying auprès de la Fox pour qu’il soit embauché. J’ai obligé Sam a prendre des cours avec un coach de prononciation, et au second essai, les décisionnaires ont finalement vu les qualités que j’avais perçu chez lui ». En cas de (prévisible) succès, ce casting inattendu pourrait entrer dans la légende ; un peu comme celui de Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes, dont Disney ne voulait pas au départ pour incarner Jack Sparrow. Worthington espère cependant que le tournage des suites, si elles ont lieu, ne sera pas aussi long que celui d’Avatar : « Ou alors je serai âgé de 94 ans quand on en aura fini ».