Catch 22
hulu

La mini-série qui commence ce soir sur Canal + est un plaidoyer touchant, mais pas vraiment drôle.

A l'origine, Catch 22 est une comédie noire, signée Jospeh Heller. Un roman loufoque sur la dinguerie de la guerre et ses aberrations, adapté ensuite en film, en 1970 par Mike Nichols, avec Alan Arkin et Orson Welles au casting. Un demi-siècle plus tard, George Clooney reprend cette histoire se déroulant durant la seconde guerre mondiale, dans une mini-série à destination de la plateforme de streaming Hulu (aux USA) et qui sera diffusée à partir de ce soir en France sur Canal +.

On y suit le lieutenant John Yossarian, bombardier, dans l'armée de l'air qui n'a pas du tout envie d'aller au front et qui espérait bien que le conflit serait terminé, avant la fin de sa formation. Mais non, le voilà parti en Méditerranée. Posté sur l'île de Pianosa, au large de Rome, YoYo déprime de mission en mission, voyant ses camarades tomber les uns après les autres. Usant de tous les stratagèmes possibles pour ne pas repartir, il se retrouve surtout confronté à l'obstination démente de ses supérieurs, qui continuent d'envoyer les escadrons bombarder les positions ennemies... et se faire canarder par la DCA (les défenses anti-aérienne des Nazis) !

Les temps ont (un peu) changé, la façon de faire la guerre a évolué et il est difficile de savoir si Catch 22 a encore une véritable pertinence aujourd'hui. Il n'empêche, la satire antimilitariste écrite par David Michôd et Luke Davies fait mouche. Elle fait claquer au visage du spectateur la cruauté et l'absurdité de la guerre, et livre un plaidoyer particulièrement efficace contre la folie de l'armée. Sans essayer de faire un parallèle entre l'époque de Heller et celle d'aujourd'hui, cette adaptation replonge admirablement en 1944. D'abord grâce à une reconstitution visuellement splendide. La production de Catch 22 est grandiose, les décors aussi et la mise en scène de George Clooney, Grant Heslov et Ellen Kuras (qui se sont partagés les 6 épisodes) est saisissante.

Nous voilà donc totalement immergés avec le 256e escadron des bombardiers de l'US Air Force, ses hommes et ses contradictions. Chacun essaye de survivre aux ordres, comme il peut, car personne ne le peut vraiment, à cause de l'article du «Catch-22» du code militaire, qui explique : si un pilote demande à être démis de ses fonctions, estimant être devenu fou à cause du danger et des risques insensés encourus, il est jugé sain d'esprit par le docteur, parce qu'il est en mesure de comprendre la folie de ses missions. En clair, il est coincé !

Catch 22
hulu

C'est ce qui va arriver à Yossarian, et c'est à peu près le seul truc amusant de la série. Parce que si Catch 22 est vendue comme une satire burlesque de l'armée, c'est surtout une chronique touchante de la deuxième guerre mondiale. Bien plus que le film de 1970 ou même le livre, cette version télé est sérieusement plus triste et lugubre que drôle. Certes, elle comporte quelques instants de caricature habile, mais dans l'ensemble, on ne rigole guère. On est plutôt fasciné par la folie de la guerre et terrifié pour ses héros.

Déconcerté aussi, au début, par le ton balbutiant des premiers épisodes. Catch 22 se cherche clairement, au départ, et il n'est pas facile de rentrer dans cette histoire mi-farfelue, mi-dramatique. Mais plus on en arrive à connaître YoYo et ses camarades, plus on s'attache à eux. Christopher Abbott est parfait en soldat dépité, encadré par de prestigieux fous : Kyle Chandler, Hugh Laurie et George Clooney (qui n'occupent que des rôles secondaires). Et quand la série finit par assumer totalement son côté tragique, dans la deuxième partie, c'est là qu'elle devient vraiment passionnante.

Catch 22 - mini-série en 6 épisodes, à voir à partir du jeudi 23 mai 2019 sur Canal +.