bodyguard bbc
bbc

Un thriller politique très réussi, porté par Richard Madden de Game of Thrones, qui cartonne en ce moment outre-Manche.

Du jamais vu depuis 12 ans ! Lancée le 26 août dernier, la série anglaise Bodyguard bat des records d'audience outre-Manche sur la BBC. Le premier épisode a été vu par 10,4 millions de téléspectateurs de sa Majesté, avec une part d'audience de 40,9%. Et sur sept jours, ce sont aussi 3,6 millions de curieux qui ont rattrapé Bodyguard en replay. Il s'agit tout simplement du record absolu, depuis que les audiences replay sont enregistrées (en 2002). Le succès ne s'est pas démenti depuis, et le thriller politique anglais est devenu LE phénomène médiatique de cette rentrée au Royaume-Uni. Alors qu'est-ce que c'est et de quoi ça parle ?

Malheureusement pas encore visible chez nous, Bodyguard suit le sergent de police David Budd, un vétéran de guerre usé, déprimé, perclus de traumatismes, qui travaille maintenant comme agent de protection des personnalités à Londres. Après avoir brillamment empêché une attaque terroriste, dans un train qui le ramenait de vacances avec ses enfants, David se retrouve promu à la protection de la Ministre de l'Intérieur, l'ambitieuse Julia Montague, dont la politique ultra-conservatrice représente tout ce qu'il méprise. Pire encore, il la juge responsable de ses propres traumatismes militaires. Sauf que Julia sait aussi se montrer humaine, attachante, amicale, et David, en plein divorce, va immanquablement se rapprocher d'elle...

"Le succès de Bodyguard est un hommage au charisme de nos deux vedettes, Richard Madden et Keeley Hawes", confie le créateur Jed Mercurio dans un communiqué de la BBC. Il n'a pas tout à fait tort. Une grande partie du mérite revient au duo formé par le garde du corps et sa patronne. L'ancien de Game of Thrones est totalement méconnaissable. Sans sa grosse barbe touffue et son épée, l'ex-Robb Stark de Winterfell paraît plus fragile. Presque nu. Il marmonne timidement son énorme accent écossais et balance son regard intense avec un magnétisme étonnant, auquel Keeley Hawes (star de la télé anglaise, nettement moins connue chez nous) répond à merveille. Toute en nuance, elle parvient à faire de cette femme aux frontières de l'extrême droite, qu'on aimerait tant détester, une politique attachante, froide, mais jamais dénuée d'humanité. 

bodyguard bbc
bbc

La danse qu'elle exécute avec son garde du corps est assez sublime et évolue subtilement au fil des épisodes, sans jamais virer dans le soap. Les auteurs ont su garder une certaine distance, ce qui permet à Bodyguard de conserver une apparence très réaliste assez fascinante. Ou comment rentrer dans la vie privée d'une élue dont on ne partage par les idées. Forcément, les rapprochements avec certaines figures de notre vrai paysage politique seront inévitables. Et le drama ne manque pas de jouer avec cette idée. Plus encore, il nourrit le débat démocratique, qui nous fait nous demander tous les jours ce qu'on est prêt à sacrifier, dans la lutte quotidienne contre le terrorisme. Une question éminemment politique, portée par la série en son coeur.

Mais Bodyguard n'est pas un show législatif pour autant. C'est aussi et surtout un thriller à la tension permanente, bourré de suspense, à l'image de cette séquence d'ouverture à couper le souffle. Vingt minutes ébouriffantes, pris au piège de ce train anglais qui menace d'exploser, qui donnent le ton. La série regorge de séquences spectaculaires, à la réalisation très efficace, et instille tranquillement le doute sur les intentions des uns et des autres, avec quelques twists bien sentis... Vraiment réussi.

La saison 1 de Bodyguard (en six épisodes) se terminera le 23 septembre prochain.