jack ryan itw
Amazon

Carlton Cuse nous dit tout sur la nouvelle version de l'analyste de la CIA, créé par Tom Clancy, et revisité pour la plateforme vidéo.

Depuis plus de 30 ans, Jack Ryan est un nom qui résonne doucement à l'oreille des fans d'espionnage. Un héros culte, né dans la Guerre Froide (il a été créé en 1984), sous la plume de Tom Clancy, et qui a réussi à se remettre au goût du jour à maintes reprises au cinéma. Aujourd'hui, c'est à la télévision que Jack Ryan exporte ses missions. Le prolifique créateur de séries Carlton Cuse (de Nash Bridges à Bates Motel), également showrunner de Lost aux grandes heures de la série culte, reprend l'analyste de la CIA à son compte, pour une série Amazon explosive. Rencontre.

Pourquoi est-ce que vous avez eu envie de faire une nouvelle version de Jack Ryan ?
Carlton Cuse : À la base, il y a ces 5 films adaptés de Tom Clancy par le studio Paramount. Et le dernier (The Ryan Initiative, avec Chris Pine, en 2014) n'a pas très bien marché. Du coup, la franchise ciné étant morte, les gens de la section télé de Paramount sont venus me voir. Ils m'ont dit que plus personne ne voulait voir Jack Ryan sur grand écran et qu'il n'y aurait plus de film... mais qu'il y avait peut-être la possibilité de revoir le personnage à la télévision. Alors j'ai sauté sur l'occasion. Parce que je suis un fan de Tom Clancy. J'avais déjà lu pas mal de ses livres, juste en tant que fan. Et puis j'adore le genre de l'espionnage et je n'ai encore jamais eu l'opportunité de faire une série d'espionnage. Grâce au nom prestigieux de Jack Ryan et Tom Clancy, j'ai pu récupérer beaucoup d'argent de la part d'Amazon, pour faire une grosse production internationale.

Pourquoi est-ce que le personnage de Jack Ryan est si particulier ?
Il y a tellement d'anti-héros, dans le genre de l'espionnage aujourd'hui. Je pense à Claire Danes dans Homeland, ou à Jack Bauer dans 24 Heures Chrono. Ou encore Jason Bourne et Jack Reacher au cinéma. Ce sont des gens prêts à tout pour résoudre un problème, sans boussole morale. Jack Ryan, lui, est un type plus normal. Il travaille pour une CIA saine. Et c'est le genre de mec qu'on espère voir se tenir entre nous et le chaos. Un vrai héros classique, peut-être un peu daté dans ce genre aujourd'hui. Mais American Sniper avait aussi un peu cette vision là, et quand on voit le succès du film, de loin le plus grand succès de Clint Eastwood, on comprend que c'est parce que le héros était un personnage qui parlait directement au public. Un héros moral, comme on n'en fait plus, qui essaye de faire ce qui est juste. Jack Ryan est comme ça.

Vous pensez quoi des films Jack Ryan ? Vous les avez tous vu ?
Oui bien sûr. Mon préféré, c'est le premier : À la Poursuite d'Octobre Rouge. Mais le meilleur Jack Ryan au cinéma, ça a quand même été Harrison Ford. Et je le sens bien avec John Krasinski. Je crois que les gens vont l'adorer. Il a fait un super job.

Jack Ryan ITW
Amazon

Justement, vous lui avez dit quoi à propos du rôle, quand vous l'avez recruté ?
John, c'est avant tout quelqu'un de très intelligent. Il a fait l'Université de Brown (l'une des plus prestigieuses aux USA, membre de l'Ivy League). Il est issu d'une famille de docteurs. Et justement, le personnage de Jack Ryan a besoin d'être quelqu'un de brillant, mais qui soit aussi crédible sur le terrain, pour les scènes d'action. En plus, il doit être charmant, vulnérable... C'est compliqué de trouver un acteur qui compile tous ces traits. John est quelqu'un de très apprécié, aux Etats-Unis, grâce à The Office. Et ensuite, il a fait le film 13 Hours (de Michael Bay), qui m'a prouvé qu'il pouvait aussi être un action hero. C'est série va permettre de changer la perception que les gens ont de John Krasinski. C'est parfait. Ca correspond au personnage : ce mec qui travaille dans un bureau, bien tranquille, et qui se retrouve propulsé sur le terrain !

La saison 2 est déjà commandée, alors que la saison 1 n'est pas encore sortie. Ca veut dire qu'Amazon croit vraiment en cette série...
Oui, je crois aussi. On a commencé à tourner la saison 2, deux mois avant que la première ne soit diffusée ! 

Combien de saisons vous pensez faire ?
Je ne sais pas encore. C'est une bonne question... Je conçois chaque saison comme un livre, avec son histoire à part. La première se déroule dans le milieu terroriste, au Moyen-Orient. La seconde sera un thriller politique en Amérique du Sud. Quand on aura fini cette saison 2, je me poserai la question de la suite.

Sans même parler de vos jobs de showrunners, je croise qu Jack Ryan est la 7e série dont vous êtes le créateur ! Vous comptez ?
(rires) Non pas du tout... D'ailleurs, vous me dites que c'est la septième... mais en fait, je n'en sais rien moi-même ! Honnêtement, je ne tiens pas les comptes. Si quelqu'un me demandait un jour combien d'heures de télévision j'ai produites dans ma vie, je serais bien incapable de répondre.

Vous étiez juré de Séries Mania en France, en mai dernier. Et dans votre carrière, vous avez remporté deux Emmy Awards, un Golden Globe, un Writers Guild Award, un Peabody Award... C'est important pour vous les prix ?
Franchement, je ne fais pas ce boulot pour gagner des trophées. C'est vraiment gratifiant d'être reconnu pour son oeuvre. Mais ma motivation première, c'est d'abord que j'adore raconter des histoires. Mon challenge, c'est de m'améliorer, d'être un meilleur scénariste à chaque fois... J'aime citer Akira Kurosawa, mon cinéaste préféré, qui disait à la fin de sa vie : "Je crois que je commence seulement à comprendre maintenant comment faire des films". Je partage ce sentiment.