Brad Bird ne réalisera pas Ratatouille 2, ni Le Géant de fer 2
Pixar/Warner Bros

Les réalisateur des Indestructibles 2 est formel : il ne veut pas tomber dans la redite.

Brad Bird a dévoilé au début de l'été Les Indestructibles 2, la suite de son gros succès de 2004, qui a lui aussi très bien marché. Un nouvel opus retrouvant la famille de super-héros juste après leurs premières aventures. Mais ne comptez pas sur lui pour continuer dans cette voie : en juin, il assurait à IO9 qu’il ne comptait pas remaker, ni poursuivre les intrigues de Ratatouille ou du Géant de fer, ses deux autres films d’animation populaires.

La triste histoire qui a inspiré Le Géant de fer à Brad Bird

"Vous savez, l’histoire de Ratatouille, je l’ai déjà racontée. On me dit que je dois faire Le Géant de fer 2. On me dit aussi que je dois remaker tout ce que j’ai fait par le passé, parce qu’apparemment personne ne veut voir quelque chose de neuf. Je ne suis plus très sociable quand on aborde ce sujet. Car moi, j’aimerais faire quelque chose de neuf. (Les Indestructibles 2) ça s’est très bien passé, et vous avez parfaitement le droit de demander un Ratatouille 2, mais mon ressenti, c’est que j’ai fait mon Ratatouille et c’est pareil pour mon Mission : Impossible (il a réalisé l’épisode 4, ndlr) et mon Géant de fer. Ca s’arrête là. Je ne m’énerve pas, mais c’est comme si la seule chose qui intéressait les gens aujourd’hui, c’était de répéter ce que vous avez déjà fait. D’un côté, c’est une forme de compliment, mais ça me rappelle quand mes garçons étaient petits et que je les poussais sur la balançoire. A chaque fois, ils réclamaient : ‘encore !’, et c’était mignon. Sauf que d’un point de vue artistique, c’est frustrant. Par exemple, si j’avais envie de faire un western, ça intéresserait quelqu’un ? Ou une comédie musicale ? Qu’est-ce que vous dites de ça ? Il y a des tas de choses à explorer."

Ratatouille sera diffusé ce soir sur W9. Bande-annonce :

Critique de Ratatouille : "Pixar parvient encore à nous émouvoir avec les plus improbables des héros : des rats"