DR

Beatrice Welles se dit "très déçue" de la décision de Ted Sarandos de retirer ses films du festival.

Le conflit entre Netflix et le festival de Cannes a amené Ted Sarandos, le patron du studio de streaming, à retirer ses productions de la sélection, car il ne compte pas respecter la nouvelle règle annoncée par Thierry Frémaux concernant la diffusion des films en salle. Pour être en lice pour la Palme d’or, un long métrage doit à présent être assuré d’être distribué sur grand écran, ce que Netflix ne propose pas : les projets qui avaient été soumis au comité de sélection étaient tous destinés à être diffusés ensuite directement sur la plateforme.

Cannes 2018 : Netflix retire officiellement ses films du festival suite à la nouvelle règle

Cinq longs métrages ont donc été vus par les organisateurs du festival, mais ne figureront finalement pas au programme : Roma, d’Alfonso Cuaron, Norway, de Paul Greengrass, Hold the Dark, de Jeremy Saulnier, They’ll Love Me When I’m Dead, un documentaire de Morgan Neville sur Orson Welles, et enfin The Other Side of the Wind, le film inachevé du cinéaste. Ce que déplore fortement sa fille, Beatrice Welles, qui a envoyé une lettre à Ted Sarandos et Thierry Frémaux pour leur demander de revenir sur leur choix et de se réconcilier afin que ce projet soit bien montré au public dans le cadre du festival. Tourné entre 1970 et 1976 avec John Huston dans le rôle d’un metteur en scène qui tente de faire son come-back à Hollywood après un long voyage en Europe, The Other Side of the Wind n’a jamais été terminé par le créateur de Citizen Kane, qui est mort en 1985. Netflix a racheté ses droits l’an dernier pour le restaurer et le diffuser.

Netflix va terminer et diffuser le film inachevé d'Orson Welles

Des extraits ont été publiés par Variety : "J’ai été très déçue et troublée de découvrir ce conflit entre Netflix et le festival de Cannes dans les journaux. Je dois m’exprimer au nom de mon père. J’ai vu de gros studios de production détruire sa vie, son travail, et aussi une part de l’homme que j’aimais tant. Je détesterais ajouter Netflix dans la liste de ces compagnies. S’il vous plait, revenez sur votre décision et faites en sorte que le travail de mon père devienne le film qui réunit Netflix et Cannes." L’article précise qu’elle est aussi revenue sur les belles expériences d’Orson Welles dans le cadre du festival : il a reçu la Palme d’or en 1952 pour Othello (ex-aequo avec Deux sous d’espoir, de Renato Castellani), quand cette récompense s’appelait encore Le Grand Prix, puis un prix d’interprétation pour son rôle dans Compulsion, en 1959.

Jamais sur vos écrans : l'histoire du film inachevé d'Orson Welles

Ted Sarandos a répondu à Beatrice Welles, mais n’est pas revenu sur sa décision de retirer ses productions de cette 71e édition du festival. "Nous voulons être sur un plan d'égalité avec les autres cinéastes", a-t-il expliqué auprès de Variety cette semaine. Et de s’inquiéter d’un éventuel "manque de respect" envers les films et les réalisateurs Netflix si la  firme se rendait à Cannes hors compétition. "Je ne pense pas que ce serait bien pour nous d'y aller. La règle concernait implicitement Netflix, et Thierry a fait en sorte qu’elle concerne explicitement Netflix quand il l’a annoncée."

Thierry Frémaux a de son côté répondu que The Other Side of the Wind était "un film extraordinaire, plus qu’un film historique. Un message d’Orson Welles au monde du cinéma actuel." Et l’un des producteurs de cette restauration, Filip Jan Rymsza, a lui aussi regretté ce désaccord profond : "C’est triste et très difficile de voir que tout le monde y perd dans cette histoire : Cannes, Netflix, les cinéphiles et tous ceux qui ont travaillé si dur pour restaurer ce film historique. Aucun autre festival ne peut rivaliser avec le prestige de Cannes, avec ce qu’il apporte aux films. Leur accueil au sein du festival reste gravé dans l’imagination collective. Je suis submergé par les émotions contradictoires. Il n’y aurait pas eu The Other Side of the Wind sans Netflix, mais cela ne m’empêche pas d’être déçu et triste."

Le 71e festival de Cannes se déroulera du 8 au 19 mai.

Cannes 2018 : selfies interdits, absence de Netflix… Les réponses du festival

A lire aussi sur Première

The Other Side of the Wind : Orson Welles ressuscité

Présenté à La Mostra en septembre, The Other Side of the Wind, œuvre mythique d’Orson Welles enfin achevée après des décennies de spéculations, débarque ce 2 novembre sur Netflix.