Une Rencontre

Une Rencontre

Internautes
3

Moyenne : 3 (2 votes)

Première
2.5

(1 critique)
Presse
2.740385

(26 critiques)
Votre avis

La critique de Premiere
2.5

Stephanie Lamome
2.5

On avait laissé Sophie Marceau en plein conflit générationnel avec sa fille, incapable de décrypter un SMS dans LOL, de Lisa Azuelos. On la retrouve pro de Skype, en plein conflit intérieur dans Une rencontre, où elle tombe amoureuse d’un homme déjà pris et, le coeur en vrille, chante à tue-tête Sarbacane de Cabrel au volant de sa voiture. Images en contre-jour, split screen, gros plans sur les bouches, frôlements, froissements, frémissements... Lisa Azuelos essaie de capter le désir à travers des images sophistiquées embuées de sensualité en maintenant le suspense : Coucheront ? Coucheront pas ? Si l’idée d’un film-préliminaire qui ne passerait jamais à l’acte et banderait toujours dur est plutôt bien sentie, Une rencontre se perd dans sa volonté de brouiller les
pistes en mélangeant fantasme et réalité, présent, passé et futur, et dans son pied de nez final, téléphoné : « Pour qu’une histoire d’amour ne s’arrête jamais, il ne faut pas qu’elle commence. »

Les autres avis de la presse (26)
2.740385

Version Femina
(Valérie Robert)
3.75

Lisa Azuelos mêle fantasmes et réalité, passé et présent, et ménage le suspense avec des images sensuelles. Sophie Marceau, ravissante, et François Cluzet, d’un charme fou, sont parfaits et forment un duo très crédible. Un couple de cinéma est né !

Ecran Large
(Geoffrey Creté)
2.5

Le charme pas très discret de la bourgeoisie : une romance tape à l’oeil mais enivrante.

Toutlecine.com
(La rédaction de Toutleciné.com)
1.25

Avec Une Rencontre, Lisa Azuelos signe une romance très premier degré, à laquelle il manque un grain de folie.

Public
(Florence Roman)
2.5

La réalisatrice de LOL met deux acteurs charismatiques face à face et laisse la magie opérer. Une comédie romantique charmante à voir entre copines.

Elle
(Françoise Delbecq)
2.5

Sophie Marceau est sublime, François Cluzet plus oeil de velours que jamais. Malheureusement, cette confusion entre la réalité et les fantasmes n’est pas toujours bien exploitée. On aurait aimé davantage se perdre et éviter le discours sur la mécanique quantique!

A nous Paris
(Fabien Menguy)
3.75

Lisa Azuelos (LOL, Comme t’y es belle) se régale ici des codes de la comédie romantique tout en s’en jouant et en les déjouant assez habilement malgré l’aspect classique du sujet. Le tout est porté par un couple aussi charmant qu’épatant, qui allie la bonhomie inquiète de François Cluzet au glamour de Sophie Marceau.

Télé 7 jours
(Julien Barcilon)
3.75

Tout sonne juste dans cette romance signée de la réalisatrice de LOL, qui assume les clichés pour mieux les transcender dans une émouvante variation de l’éternel triangle amoureux.

Le JDD
(Stéphanie Belpêche)
3.75

L’alchimie entre Sophie Marceau et François Cluzet crève l’écran. Une histoire d’amour à laquelle on ne résiste pas.

A voir à lire
(Frédéric Mignard)
3.75

Jouant avec la réalité et conduisant ses personnages à des choix universels qui dépassent le postulat romantique, Une rencontre s’étoffe d’un bien bel apparat pour susciter l’émotion féminine (premier public du film, on ne se trompera pas) et une réflexion pertinente sur les saisons de l’amour.

Le Monde
(Isabelle Regnier)
1.25

Comédie romantique bourgeoise réalisée de bout en bout comme une gigantesque pub pour parfum de luxe. Ennui infini garanti.

Les Fiches du cinéma
(Nathalie Zimra)
1.25

Une romance à la française, où comment le politiquement correct contamine la comédie romantique. Le jeu de Cluzet et la grâce de Marceau sauvent le morceau.

Ouest France
(La rédaction de Ouest France)
2.5

Un scénario trop ténu qui fait bien vite le tour de la question. Mais un couple qui a du charme.

20 Minutes
(Caroline Vié)
3.75

D’un échange électrique dans une soirée à une danse sensuelle en boîte de nuit, la cinéaste traque l’évolution de sentiments en forme de cataclysme sans porter de jugement sur des êtres frappés par
une attirance plus forte que leur quotidien. Fort comme un coup de foudre.

Cinenews.be
(Sophie Rizzi)
2.5

Succomber ou ne pas succomber telle est la question. Le film souffre un peu de ce dilemme perpétuel entre les deux protagonistes pour finalement se terminer sur une note toute téléphonée.

Critikat.com
(Ursula Michel)
2.5

Grâce à sa courte durée (1h21) et à ses éclairs de réalisation, Une rencontre ne produit finalement pas l’agacement tant redouté.

L'Express
(Eric Libiot)
2.5

François Cluzet et Sophie Marceau excellent dans cette chronique sentimentale d'aujourd'hui très regardable.

Metro
(Marilyne Letertre)
2.5

Quand il s’éloigne de la romcom, le film glisse dans la tranche de vie en captant le quotidien de ses héros, malheureusement bien trop nantis pour inviter à l’identification.

Le Parisien
(Pierre Vavasseur)
1.25

Malgré la présence de Sophie Marceau et de François Cluzet, « Une rencontre », le nouveau film de Lisa Azuelos, réalisatrice à succès de « LOL », rate complètement sa cible.

Télérama
(Pierre Murat)
1.25

Sophie Marceau n'a pas de chance. Elle accepte un rôle qu'elle croit joli dans une comédie romantique. Soit ! Mais elle oublie qu'elle sera dirigée par Lisa Azuelos, la réalisatrice de "LOL", pour qui la mise en scène reste une énigme insondable.

RTL
(Michel Cohen-Solal)
2.5

Avec François Cluzet et Sophie Marceau, le film porte bien son titre sur le thème de l'amour coup de foudre. Liza Azuelos balade un peu le spectateur entre rêve et fantasme.

StudioCiné Live
(Sophie Benamon)
3.75

La réalisatrice sublime la beauté de Sophie Marceau qui trouve là l'un de ses rôles les plus proches de sa personnalité. À ses côtés, François Cluzet donne toute sa fragilité et son sens du comique à son premier personnage de séducteur.

Télé 2 Semaines
(Thomas Colpaert)
3.75

La complicité entre les deux comédiens, qui se croisent pour la toute première fois de leur longue carrière, est évidente dès les premières secondes du film et ne se dément jamais. Laissez le charme agir !

Télé loisirs
(Gwénola Trouillard)
3.75

Au côté de François Cluzet, dans son premier rôle de prince charmant, et Sophie Marceau qui n'a jamais été aussi belle, la réalisatrice de LOL embrasse avec une belle humanité, le rôle ingrat de l’épouse qui pressent tout sans rien savoir. Cette Love story touchée par la grâce, évoque une version lumineuse d’Une brève rencontre, le chef d’œuvre mélo de David Lean.

Têtu
(Louis Maury)
3.75

Lisa Azuelos brosse une carte du tendre chic et Sophie Marceau survole l’histoire avec un charme et une malice absolue. Impeccablement éclairé et techniquement soigné (pas forcément les points forts d’une comédie romantique), Une rencontre est un peu un Lol (le précédent film de Lisa Azuelos) pour quadras avec un délicat mélange d’humour et de tristesse. Et se laisse voir avec plaisir.

TLC - Toute la Culture
(La redaction de TLC)
2.5

Ici Sophie Marceau et François Cluzet forment l’un de ces couples impossibles du cinéma, un film mêlant passé et présent, fantasme et réalité, mais auquel il manque semble-t-il un petit grain de folie.

La Croix
(Corinne Renou-Nativel)
2.5

(...) la réalisatrice sublime ses acteurs, se fait manifestement plaisir avec une mise en scène débridée où la caméra est capable de n'importe quel travelling. C'est excessif et jubilatoire.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 10/01 au 16/01 2018
En collaboration avec CBO

10%
Nombre d'entrées: 
285 508
Cumul des entrées: 
2 625 782

10%
Nombre d'entrées: 
273 989
Cumul des entrées: 
273 989

9%
Nombre d'entrées: 
256 665
Cumul des entrées: 
6 759 088

9%
Nombre d'entrées: 
254 909
Cumul des entrées: 
254 909

5%
Nombre d'entrées: 
155 811
Cumul des entrées: 
373 894

PREMIÈRE ACTUS