DR

L'acteur s'essaie au "Poupoupidou !" pour le compte d'une barre chocolatée dans cette publicité décalée.

Le Super Bowl se tiendra ce dimanche, et les annonceurs rivalisent d'imagination pour animer les nombreuses coupures publicitaires qui rythmeront la finale de la saison de football américain qui opposera les Denver Broncos aux Carolina Panthers. Et ce à grand renfort de stars et de concepts perchés, de Christopher Walken enfermé dans un placard à un village rempli de Ryan Reynolds.

Christopher Walken à l'affiche d'une publicité du prochain Superbowl

Mais cela n'est rien par rapport au spot de la marque Snickers, qui pousse le curseur encore un peu plus loin dans sa publicité mettant à l'honneur Willem Dafoe. On y retrouve donc l'acteur de Platoon, Mississippi Burning, Spider-Man et Antichrist maquillé en Marilyn Monroe, recréant la fameuse scène de la bouche de métro de Sept ans de réflexion, robe blanche volant au vent. Ou plutôt essayant de la recréer, l'acteur incarnant en réalité une Marilyn un peu susceptible avant que tout ne rentre dans l'ordre grâce à une petite pause sucreries.

Ryan Reynolds et ses clones envahissent un village pour une pub du Super Bowl

On notera également la présence furtive de l'acteur Eugene Levy (American Pie), qui incarne une sorte de sosie dont on ne sait s'il est celui de Billy Wilder ou de Martin Scorsese en charge du ventilateur de la fameuse scène du film du premier. En quelques heures, le spot a déjà été visionné plus de 1,6 million de fois sur Youtube. Pour comparer, la véritable Marilyn dans Sept ans de réflexion :