Malavita
EuropaCorp

Retour sur la réception critique du film de gangsters de Luc Besson.

Comédie d'action de Luc Besson avec Robert De Niro et Michele Pfeiffer, Malavita revient à 21h sur France 3. Lors de sa sortie, ce projet Malavita nous est apparu comme l'un des pires films de Luc Besson : "Le bât commence à blesser sérieusement lorsque Robert De Niro et Michelle Pfeiffer rejouent sur le ton de la rigolade des scènes qui les ont rendus célèbres vingt ans auparavant, regrettait notre critique Gérard Delorme à l'époque. Le pire arrive lorsque le repenti est invité à animer un débat après une projection publique des Affranchis !"

 

Luc Besson : "Dans Malavita je me moque gentiment de tout le monde"

 

Première victime de ce ratage : Robert De Niro touchait ici le point d’orgue de son embarrassante carrière humoristique post-année 2000. Perdu dans ce pastiche de films de gangster, l'acteur oscarisé sombrait dans une auto-parodie de papi mafieux soupe-au-lait qui cristallisait en un seul rôle ses pires erreurs de parcours (Mon beau-père, mes parents et moi, Showtime, Mafia Blues 2, Happy New Year). Un véritable crève-coeur pour les nostalgiques de ses brillantes prestations du siècle dernier !

"Médiocre" pour certains de nos confrères, "ringard" et "emplis de clichés" pour les autres, Malavita a réussi le périlleux exploit de mettre d'accord Positif et les Cahiers du Cinéma, Variety et le New York Times, Télérama et Télé 7 Jours ou encore les Inrocks et Le Point. Ces médias aux antipodes ont partagé notre piètre engouement pour le long-métrage de Luc Besson.

Pourtant, nous avons remis la main sur quelques critiques qui, peut-être, vous convaincront de donner une chance à ce long-métrage : "Oui, le réalisateur n'échappe pas à ses travers : ressorts comiques faiblards et musique incongrue...  Mais le bonhomme sait filmer. Et bien. Ses têtes d'affiche, De Niro, Pfeiffer et Jones remplissent leur cahier des charges. De quoi passer, au final, un assez bon moment." Ecrivait Studio Ciné-Live à la sortie du film.

Le Parisien, plus enthousiaste, notait : "De Niro et Michelle Pfeiffer (...) forment un couple de post-mafieux désœuvrés jubilatoire." Un point de vue partagé par Le Monde : "Tout ce beau monde a été enrôlé par Luc Besson pour jouer une famille de mafieux réfugiée en Normandie, mêlant ainsi les sauces à l'arrabiata et à la crème, une recette étonnamment comestible."

 

 

En outre, Excessif saluait : "Une belle synthèse du divertissement réussi et haut de gamme" tandis que Métro était tombé sous le charme du casting :"Luc Besson signe une comédie sur le choc des cultures, dynamitée par un tandem de stars récréatif." Libération, enfin, avouait avoir passé un bon moment : "Dans l’un des rares cinémas de banlieue de Washington où on a pu voir le film la semaine dernière, toutes ces vilaines critiques n’ont pas empêché pourtant la salle de se marrer de bout en bout."

Tous ces avis vous aideront peut-être à faire votre choix ce soir…

 

A lire aussi sur Première