Carey Mulligan ne s’aime pas dans Gatsby le Magnifique et n’a toujours pas vu Drive

Carey Mulligan ne s’aime pas dans Gatsby et n’a toujours pas vu Drive

L’actrice n’arrive pas à regarder ses propres films. Même les plus appréciés du public.

Carey Mulligan est cette semaine en couverture de Variety en compagnie de la réalisatrice Dee Rees et de l’actrice Mary J. Blige, pour parler du drame historique Mudbound, bien accueilli lors du dernier festival de  Sundance. La comédienne de 32 ans s’est confiée sur sa carrière, révélant notamment qu’elle n’aimait pas sa performance dans Gatsby le Magnifique. Si elle a adoré travailler avec Baz Luhrmann et Leonardo DiCaprio ("passer les auditions pour ce film avait un côté America’s Got Talent !", s’amuse l’actrice), elle est déçue de son propre rôle. "Je n’aime pas trop ce que j’ai fait. Je ne suis pas très sûre de ce qui s’est passé, mais je crois que j’ai été intimidée par l’ampleur du projet et que ça a fini par me perdre. C’était une expérience énorme et les artistes autour de moi avaient tous un talent fou. C’était gigantesque et très visuel. Durant quelques scènes, je trouve que j’ai vraiment trouvé le personnage, mais à d’autres moments, je l’ai un peu perdu. Bref, je ne suis pas convaincue par ce que j’ai fait. C’est d’autant plus frustrant que j’adore ce personnage. J’ai passé tellement de temps à le préparer… Il est très compliqué et j’ai sans doute essayé de mettre trop de choses dans ce rôle, ça a donné une héroïne brouillonne. J’aurais dû être plus précise. Mais je trouve le monde de F. Scott Fitzgerald si fascinant. Cette relation entre Zelda, Ginevra King et lui… Si je pouvais, je la rejouerais autrement. En tout cas, ce film m’a prouvé que j’étais plus à l’aise avec les projets indépendants."

Carey Mulligan fan de Jennifer Lawrence : "Ce qu'elle fait, c'est admirable"

Au cours de l’entretien, la comédienne ajoute qu’elle a souvent du mal à regarder ses propres films. Elle assiste à des copies de travail, mais même lors des avant-premières, elle tient rarement jusqu’à la fin. Elle n’a par exemple toujours pas vu Drive, le joli succès de Nicolas Winding Refn dont elle partageait l’affiche avec Ryan Gosling"Je n’y arrive pas. C’est terrible, je ne tiens pas quand je me vois à l’écran. Un an après la sortie de Drive, le film passait dans l’avion et je me suis dit : ‘Bon, c’est ridicule, tout le monde l’adore, je vais le regarder.’ Au bout de 20 minutes, une hôtesse est passée à côté de moi et j’ai arrêté. Je ne pouvais pas être ‘la fille qui regarde ses propres films’. Donc j’ai stoppé Drive et j’ai regardé une connerie."

Drive, polar ultra burné, carbure au féminin

Carey Mulligan multiplie pourtant les projets intéressants. Une fois Mudbound dans les salles (en novembre aux USA), elle reviendra dans le premier film de Paul Dano (l'acteur de There Will Be Blood, Prisoners...), un drame familial intitulé Wildlife.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Un Americain A Paris
La Deuxième étoile
Star Wars Episode 8 : Les Derniers Jedi