Titre original L'Ennemi public n°1
Date de sortie 19 novembre 2008
Réalisé par Jean-François Richet
Avec Michel Duchaussoy , Vincent Cassel , Ludivine Sagnier
Scénariste(s) Jean-François Richet
Distributeur Pathé Distribution
Année de production 2008
Pays de production FR
Producteurs André Rouleau
Genre Film policier

Synopsis

Deuxième partie du dyptique sur Mesrine.Quelques années après son exil canadien, Mesrine est de retour en France. Les choses ont changé ; lui aussi. Sa rencontre avec François Besse, sa relation avec Charlie Bauer et son basculement dans la lutte politique (son combat contre les QHS notamment) vont changer l’homme et la face de la France des années 70’s. Plus sauvage, plus fou, Mesrine devient une bête médiatique : ses actions criminelles (de plus en plus spectaculaires) lui valent toutes les attentions des médias et toutes les polices de France le traquent sans répit. Du début des années 70 jusqu’à sa mort, l’Ennemi Public numéro 1 est la deuxième partie du dyptique sur le plus mythique gangster français.Voir la fiche de Mesrine : l'instinct de mort

Offres VOD

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 13.99  € Acheter

Photos

Mesrine : l'ennemi public n°1

Casting

DR
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE
PRODUCTION / LA PETITE REINE

Mesrine : l'ennemi public n°1

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

MESRINE L'ENNEMI PUBLIC N°1 (2008)

Critiques

  1. Première
    par Gael Golhen

    Après l’initiation, la légende : avec L’ennemi Public n°1, le trio Richet / Cassel / Dafri offre non plus le portrait d’un homme en révolte, mais celui d’un beauf, d’un type dangereux et égocentrique qui part en vrille. C’est là que le bât blesse. Alors que dans le premier film, le réal ne cherchait jamais à imposer son point de vue, dans L’ennemi public n°1, le trio infernal montre l’homme dans ses postures viriles de la toute-puissance ou débitant ses arguments du contestataire politisé hystérique. C’est toujours aussi nerveux et dingue en terme de mise en scène, mais beaucoup moins puissant en terme de biopic.