Titre original O Som ao Redor
Date de sortie 26 février 2014
Durée 131 mn
Réalisé par Kleber Mendonça Filho
Avec Irandhir Santos , Gustavo Jahn , Maeve Jinkings
Scénariste(s) Kleber Mendonça Filho
Distributeur Survivance
Année de production 2012
Pays de production BRÉSIL
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

A Recife, sur la côte brésilienne, les habitants d'un quartier prospère de Setúbal suivent le cours d’une vie calme, entre légers désagréments et insouciance. Bia déploie des stratagèmes pour faire taire le chien du voisin, João se réveille dans les bras de son amante de la veille, tandis que Fransisco, qui règne en patriarche mystérieux sur le voisinage, reçoit la visite d’une société de sécurité privée qui souhaite s' implanter dans leur rue. Peu à peu des rapports de force, passés et présents, se dessinent, parfois inscrits dans l’architecture même de la ville.

Toutes les séances de Les Bruits de Récife

Dernières News sur Les Bruits de Récife

Sonia Braga : "Vous trouvez que je suis un sex-symbol?"

Dans Aquarius, celle qu’on surnommait la « Marylin Monroe d’Amérique du Sud » trouve le rôle de sa vie.

Photos de Les Bruits de Récife

DR
DR
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance
Survivance

Les Bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Les bruits de Recife

Critiques de Les Bruits de Récife

  1. Première
    par Eric Vernay

    Quel lien relie une mère au foyer qui cherche à faire taire le chien du voisin en lui donnant des somnifères, un vieil homme aux airs de parrain mafieux et un riche play-boy angoissé par le braquage de voiture qu’a subi sa copine ? Un lieu, Recife, agglomération située au nord-est du Brésil, et une atmosphère particulière, faussement calme. En travaillant subtilement la matière graphique et sonore de son propre quartier, Kleber Mendonça Filho brosse le portrait mi-documentaire, mi-abstrait d’un pays qui, malgré sa modernité apparente, reste hanté par son passé esclavagiste. Influencé par John Carpenter, le cinéaste géométrise l’espace tout en condamnant les perspectives, créant ainsi un univers fantastique qui repose sur la puissance du hors-champ. Comme emmurés dans leurs ancestrales relations maîtres-valets, les personnages de ce premier film électrique et maîtrisé forment un agrégat de bulles solitaires prêtes à exploser