Titre original The hoax
Date de sortie 13 juin 2007
Réalisé par Lasse Hallström
Avec Richard Gere , Alfred Molina , Marcia Gay Harden
Distributeur Metropolitan Filmexport
Année de production 2007
Pays de production américain
Genre Comédie dramatique

Synopsis

En 1971, Clifford Irving devint l’homme le plus célèbre de son temps pour avoir accompli un exploit extraordinaire. Alors que tout le monde en rêvait sans jamais y parvenir, ce modeste auteur avait obtenu les confidences du multimilliardaire Howard Hughes, qui vivait reclus après une vie d’excentricités. Tout à coup, le géant du cinéma et de l’aviation, ce séducteur désormais enfermé chez lui sans aucun contact avec l’extérieur, avait livré les secrets de sa vie.

Toutes les séances de Faussaire

Photos de Faussaire

DR
PRODUCTION / MIRAMAX FILMS

Faussaire

FAUSSAIRE ; THE HOAX (2005)

Film de Lasse HALLSTROMAffiche

Casting de Faussaire

Richard Gere
Clifford Irving
Alfred Molina
Dick Suskind
Hope Davis
Andrea Tate

Critiques de Faussaire

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Avec un tel sujet, Milos Forman, le roi du biopic aurait à coup sûr accouché d'un film à Oscar, dense et complexe. L'impersonnel Lasse Hallström se borne, lui, à illustrer les faits de façon appliquée. Ses limites apparaissent lorsqu'il s'agit d'autopsier la folie rampante du bonhomme ou de développer des théories vertigineuses. Reconnaissons-lui tout de même un mérite, rayon direction d'acteurs: Richard Gere a rarement été aussi consistant.

  2. Première
    par Eve Gimenez

    Trente ans après sa mort, Howard Hughes fascine toujours… Il y a deux ans à peine, l’Aviator de Scorsese retraçait la vie du milliardaire. Avec Faussaire, Lasse Hallström continue à alimenter la légende du célèbre aviateur à travers la fausse biographie écrite par Clifford Irving (Richard Gere). Tour à tour menteur, séducteur et comique, le comédien traduit à la perfection les multiples facettes de cet écrivain médiocre. On prend un malin plaisir à être dans la confidence de l’une des plus grosses escroqueries de la fin du XXe siècle. La grande prouesse du film de Lasse Hallström est de tenir le spectateur en haleine grâce aux nombreux rebondissements. Tout comme l’affaire Irving, trente ans auparavant.