Date de sortie 18 janvier 2017
Durée 82 mn
Réalisé par Adolfo Arrieta
Avec Niels Schneider , Agathe Bonitzer , Mathieu Amalric
Scénariste(s) Adolfo Arrieta
Année de production 2016
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Au grand dam de son père, le roi de Létonia, l'impétueux et très gâté prince Egon mène une voie oisive et trompe son ennui en jouant de la batterie. Le roi voit d'un mauvais oeil la nouvelle lubie de son fils, pénétrer dans le royaume de Kentz. Lors d'un voyage en hélicoptère, le prince Egon a appris la malédiction pesant sur la Belle dormante. A cause d'une sorcière, la jeune fille s'est piquée avec un rouet et a été plongée dans un profond sommeil. Seul un baiser — le sien — pourra la réveiller. Par bonheur, son précepteur et Maggie Jerkins, archéologue à l'Unesco, croient aux contes de fées et vont l'aider dans sa «mission»...

Toutes les séances de Belle dormant

Photos de Belle dormant

Casting de Belle dormant

Niels Schneider
le prince Egon de Létonia
Agathe Bonitzer
Gwendoline/Maggie Jerkins
Mathieu Amalric
Gérard Illinski, le précepteur
Tatiana Verstraeten
la princesse Rosemunde

Critiques de Belle dormant

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Par un curieux hasard du calendrier, ce film sort une semaine après Un jour mon Prince qui revisite lui aussi le mythe de la Belle au Bois Dormant. Disons-le tout net : Belle dormant n’est pas mieux, sinon pire. Shooté comme du Rohmer dans des décors de Demy, sans arriver à la cheville de l’un ou de l’autre, anti-joué (hommage à Bresson ?) par des comédiens qui ânonnent leur texte, le retour au cinéma du vétéran espagnol Ado Arrietta (dernier film en date : Merlin, en 1991) est en tout point soporifique. En cela, il est raccord avec son titre.