Nom de naissance Wim Wenders
Naissance (73 ans)
Düsseldorf, Allemagne
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Scénariste, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Né le 14 août 1945 à Düsseldorf, Wilhem Wenders, dit Wim Wenders, est un cinéaste allemand célèbre pour ses films Alice dans les villes, Au fil du temps, L'Ami américain, Paris, Texas, Les Ailes du désir, Si loin, si proche, Buena Vista Social Club ou encore Rendez-vous à Palerme.Ernst Wilhelm Wenders naît à Düsseldorf (Allemagne) en 1945 et grandit à Coblence et Oberhausen. Après s’être brièvement essayé aux études de médecine et de philosophie, il s’échappe une année dans la capitale française où il passe beaucoup de temps à la cinémathèque. Ayant raté le concours d’entrée de l’Idhec, il intègre l’école de cinéma de Munich. Il écrit alors des critiques de films pour des revues allemandes dont le Süddeuttsche Zeitung. Il réalise également quelques courts-métrages. Son film de fin d’étude s’intitule Summer in the city (1970).Premiers succèsAprès s’être associé à d’autres jeunes réalisateurs pour produire leurs films, il monte sa propre maison de production en 1974. En collaboration avec l’ écrivain et scénariste Peter Handke, il réalise plusieurs longs-métrages dont L’angoisse du gardien de but au moment du penalty (1971), Alice dans les villes (1973), Faux mouvement (1974), puis   Au fil du temps (1976). Bénéficiant d’un budget moins restreint que pour ses précédentes réalisations, il tourne L’ami américain (1977), film policier adapté du roman de Patricia Highsmith avec à l’affiche Dennis Hopper .Alors que Wim Wenders montre son goût pour le cinéma américain au travers du documentaire consacré au réalisateur  Nicholas Ray, Nick’s movie (1980), Francis Ford Coppola l’invite à le rejoindre aux Etats-Unis. Il lui commande un hommage à Dashiell Hammett, le romancier. Hammett sort en 1982.La consécrationCette même année, Wim Wenders signe également L’état des choses, dont l’action prend place au Portugal. Mais c’est Paris,Texas (1984) qui consacre le réalisateur. Il y dirige notamment Nastassja Kinski, Harry Dean Stanton et Dean Stockwell dans un road-movie aux images superbes. Le film remporte alors la Palme d’or à Cannes.C’est en Allemagne qu’il tourne Les ailes du désir en 1987 et continue dans cette veine philosophique avec le film de science-fiction Jusqu’au bout du monde (1991) suivi deux ans plus tard de Si loin, si proche. Par la suite, le réalisateur se consacre de nouveau à la réalisation de très beaux documentaires. En effet, dix ans après Tokyo-Ga (1985), il réalise le documentaire Lisbonne story (1995) mais surtout le très réussi Buena Vista Social Club (1999), centré sur les musiciens cubain réunis autour de Compay Segundo.De retour à la fiction avec The million dollar hotel en 2000, il signe en 2004 le film Land of Plenty. Lauréat de la Palme d’or avec Paris, Texas (1984), en lice en 2007 avec Don’t come knocking, le réalisateur est une nouvelle fois sélectionné à Cannes avec The Palermo Shooting (2008) qui retrace l’histoire d’un photographe allemand. En 2014, alors qu'il prépare son film Everything will be fine, il est une nouvelle fois mis à l'honneur par le Festival de Cannes qui projette la version restaurée de son Paris, Texas dans le cadre de la sélection Cannes Classics. Mais son film Le sel de la terre, co-réalisé avec Juliano Ribeiro Salgado, est également sélectionné dans la catégorie Un certain regard et reçoit le César du meilleur film documentaire.Vie privéeLui-même passionné par la photographie, Wim Wenders s’est marié en sixième noce à la photographe Donata Schmidt.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2018 Le Pape François : un homme de parole Réalisateur, Scénariste -
2017 Submergence Réalisateur -
2015 8 Réalisateur -
2015 Rendez-vous à Palerme Réalisateur, Scénariste, Producteur -
2015 Every Thing Will Be Fine Réalisateur -

Dernières News

Wim Wenders répond aux critiques adressées à son documentaire sur le pape

"Il n’est pas possible d’être plus libre que je l’ai été."

L’Amen de Wenders au Pape François [Critique]

Wim Wenders passe le pape François à confesse dans un documentaire qui (se) pose de bonnes questions mais n’évite pas toujours les ornières de l’hagiographie.

Stars associées