Nom de naissance Pierre Clémenti
Naissance
Paris, France
Décès
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Pierre Clémenti est un acteur et réalisateur français. De son nom complet Pierre André Clémenti, il est né le 28 septembre 1942 à Paris. Né de père inconnu, c'est sa mère Rose Clémenti, concierge corse dont il hérite le patronyme, qui l'élève tant bien que mal ainsi que son frère.pagebreakCette enfance difficile pousse Pierre Clémenti à se réfugier dans la littérature et le théâtre pour lesquels il développe une grande passion. C'est ainsi qu'il commence par suivre les cours d'art dramatique de Charles Dullin à l'école du Vieux Colombier. À tout juste seize ans, il écrit et interprète des drames radiophoniques diffusés sur les ondes de l’ORTF.Au début des années soixante, et après avoir exercé divers petits boulots, Pierre Clémenti s'essaye au cinéma. Il a la chance de pouvoir jouer avec de grands réalisateurs dès ses débuts, parmi lesquels Yves Allégretqui le dirige dans Chien de piqueen 1960, Michel Devilleavec Adorable menteuse en 1961, ainsi que Luchino Visconti, qui lui confie le rôle de Francesco Paolo dans Le Guépard (1963), aux côtés de Burt Lancaster, Alain Delon, Claudia Cardinale et Serge Reggiani. pagebreakParallèlement, il fait ses premiers pas sur les planches. Il débute par Il faut passer par les nuages (1964), une œuvre de François Billetdoux mise en scène par Jean-Louis Barrault au théâtre de l’Odéon, puis se joint à la compagnie de Marc'O, avec laquelle il prend part aux pièces Les Bargasses ou encore Les Idoles. Grâce à Benjamin de Michel Deville, Pierre Clémenti parvient à se faire connaître du grand public en 1967. Il campe l'amant vicieux de Catherine Deneuve dans Belle de jour de Luis Bunuel, la même année. Dès lors, il marque les esprits et devient ainsi petit à petit l’une des figures marquantes du cinéma moderne et contestataire des années soixante et soixante-dix. pagebreakL’acteur joue sous la direction de réalisateurs d’avant-garde tels que Bernardo Bertolucci dans Partner (1968), Philippe Garrel dans Le lit de la vierge l'année suivante, et Pier Paolo Pasolini, qui signe Porcherie. Ces expériences lui permettent d’exploiter son talent dans des registres variés allant de la violence, la révolte à l’anthropophagie, en passant par l'imaginaire et la réflexion sur soi. Mais rapidement, il décide de s’éloigner du cinéma commercial. Il va même jusqu'à rejeter des propositions de rôles dans plusieurs films comme Les Chemins de Katmandou, La Prisonnière, Les Valseuses et Satyricon de Federico Fellini.pagebreakLes années soixante-dix marquent donc un tournant dans la carrière, mais aussi dans la vie de Pierre Clémenti. Il se lance alors dans la réalisation tout en continuant de jouer. Son travail, considéré comme provocateur et marginal, ouvre la voie à un cinéma dit « underground ». Dès 1970, il tourne Têtes coupées devant la caméra du Brésilien Glauber Rocha, et La Pacifista du cinéaste hongrois Miklós Jancsó l'année suivante. Dans la foulée, il donne la réplique à Nico dans La Cicatrice intérieure, drame réalisé et interprété par Philippe Garrel. Toujours en 1971, Pierre Clémenti est arrêté à Rome, accusé de possession de drogue. Condamné à deux ans de prison, il est finalement relâché au bout de dix-sept mois, faute de preuves. Cette mésaventure n'entache pas sa carrière, puisque le monde du cinéma lui manifeste une grande solidarité, mais cela se ressent dans son travail. Il publie le livre Quelques messages personnels en 1973 où il proteste contre la justice et les conditions de détention. Il écrit ensuite et interprète une pièce de théâtre intitulée Chronique d'une mort retardée. Il prend également part à des films de divers genres, notamment L'ironie du sort d'Édouard Molinaro (1973), Le Pont du nordde Jacques Rivette (1980) ou encore Le Bassin de J.W, que dévoile Joao César Monteiro en 1997.pagebreakParallèlement, Pierre Clémenti joue au théâtre dans Héliogabale en 1977. Il continue sur sa lancée underground en réalisant Visa de censure (1976), New Old ou les chroniques du temps présent (1979), et À l'ombre de la canaille bleue (1985). On lui attribue l'invention d'un nouveau jeu associant la danse et le théâtre. En 1981, il monte pour la dernière fois sur les planches avec La Tour de la Défense de Copi, mise en scène par Claude Confortès.De sa vie privée, on sait qu'il a été marié à l’actrice Margaret Clémenti, avec qui il a eu son premier fils Balthazar Clémenti qui apparaît d’ailleurs dans La Cicatrice intérieure. Il a ensuite épousé Nadine, qui lui a donné son second fils Valentin. pagebreakAu total, Pierre Clémenti a participé à plus de cent films, auprès des plus grands acteurs et cinéastes français et étrangers. C'est en 1997 qu'il signe sa dernière apparition à l’écran aux côtés de Kate Winsletdans Marrakech Express.Le 27 décembre 1999, il décède d'un cancer du foie à Paris, à l'âge de cinquante-sept ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1998 Marrakech Express Acteur Santoni
1997 Le bassin de J.W Acteur Paul
1981 L'Amour Des Femmes Acteur Philippe
1981 Chasse Croise Acteur Dr. MOREAU
1980 La Vraie Histoire De Gerard Le Chomeur Acteur Gérard

Stars associées