Nom de naissance Charles Dullin
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Acteur, Interprète
Avis

Biographie

Charles Dullin est un comédien et metteur en scène de théâtre et de cinéma français. Il est né le 8 mai 1885 à Yenne, en Savoie. Il est le benjamin d’une fratrie de dix-neuf enfants.Il fait l’essentiel de sa scolarité dans un établissement religieux de la commune de Pont-de-Beauvoisin.À dix-huit ans, Charles Dullin décide de s’installer à Paris pour tenter sa chance dans le théâtre. Seul, sans revenus, il parvient finalement à intégrer le théâtre des Gobelins et le Cabaret du Lapin agile sur la butte Montmartre. Il se produit également à Montparnasse et à Belleville. Trois années plus tard, le jeune homme rejoint le théâtre de l’Odéon où il poursuit son apprentissage sous la houlette d’André Antoine. C’est là qu’il fait ses véritables débuts sur les planches avec le spectacle Jules César de William Shakespeare, dans lequel il interprète le personnage de Cinna. À vingt-trois ans, il fonde sa propre troupe de comédiens, avant d’entrer au théâtre des Arts (l’actuel Théâtre Hébertot), dirigé à l’époque par Jacques Rouché. Dans ce théâtre du dix-septième arrondissement, il s’illustre notamment en jouant Smerdiakov dans Les Frères Karamazov de Fedor Dostoïevski sous la direction de Jacques Copeau, ou Pierrot dans Le Carnaval des enfants.En 1913, Jacques Copeau fonde le théâtre du Vieux Colombier. Charles Dullin l’accompagne dans cette nouvelle aventure, jouant pour lui dans Les Fils Louverné de Jean Schlumberger (1877-1968) et Le Médecin malgré lui de Molière.Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, Charles Dullin décide de rejoindre le front comme volontaire. Le conflit terminé, il reprend ses activités avec Jacques Copeau aux États-Unis. En 1919, il connaît sa première expérience au cinéma avec le film Âmes d’orient, réalisé par Léon Poirier. Il y joue le rôle d’Agapian.L’année suivante, Charles Dullin enchaîne les tournages : Le Secret de Rosette Lambert (de Raymond Bernard), L’Homme qui vendit son âme au diable (de Pierre Caron) et Les Trois Mousquetaires (d’Henri Diamant-Berger), dans lequel il incarne le père Joseph.Après avoir joué dans la pièce d'Henri-René Lenormand, Le Simoun, montée par Gaston Baty en 1920, il crée l’Atelier l’année suivante, une compagnie qu’il installe d’abord dans le local d’une ancienne boutique. En 1922, l’Atelier établit ses quartiers au Théâtre Montmartre. Les débuts sont laborieux, mais ce sont les mémorables mises en scène de Volpone (de Ben Jonson) et de L’Avare de Molière qui font vivre à l’Atelier ses premiers grands moments de gloire. Charles Dullin y monte également des œuvres de Jean Cocteau, Pedro Calderón de la Barca, Marcel Achard, Luigi Pirandello, Bernard Zimmer ou encore Nicolas Evreinoff. En parallèle, Charles Dullin n’en oublie pas le cinéma et se produit devant les caméras de Raymond Bernard (Le Miracle des loups en 1924 et Le Joueur d’échecs en 1927), de Jean Grémillon (Maldone), et de Richard Oswald (Cagliostro, 1928).En 1927, il s’associe à Louis Jouvet, Georges Pitoëff et Gaston Baty pour créer le Cartel des Quatre, par le biais duquel ils entendent s’opposer au théâtre de boulevard dominant la scène de cette époque.Pendant les années trente, Charles Dullin continue la mise en scène au théâtre de l’Atelier. Il dirige notamment Richard III de William Shakespeare en 1933, Le Faiseur d’Honoré de Balzac sur une adaptation de Simone Jollivet en 1935, et La Terre est ronde d’Armand Salacrou (1938). À l’écran, il joint son nom aux génériques des Misérables (1933) de Raymond Bernard, L’Affaire du courrier de Lyon (1937) de Claude Autant-Lara, ainsi que Mademoiselle docteur, réalisé par Wilhelm PABST Georg en 1937.Trois années plus tard, il se voit confier les rennes du Théâtre de la Ville (ancien Théatre Sarah-Bernhardt), place du Châtelet. Il reprend alors Les Mouches de Jean-Paul Sartre et Le Soldat et la sorcière d’Armand Salacrou, tout en apparaissant au cinéma à la demande de Maurice Tourneur qui porte Volpone à l’écran en 1940, ou de René Guy-Grand, réalisateur du court-métrage Étoiles de demains (1942), dans lequel Charles Dullin joue son propre rôle. Après la Seconde Guerre mondiale, il quitte le Théâtre de la Ville et met en scène L’Archipel Lenoir (Armand Salacrou) au Théâtre Montparnasse en 1947. Il se consacre ensuite presque entièrement au septième art, campant un marquis dans Les jeux sont faits (Jean Delannoy), et un entrepreneur vicieux dans Quai des Orfèvres (Henri-Georges Clouzot).Le 11 décembre 1949, Charles Dullin s’éteint à l’Hôpital Saint-Antoine de Paris, à l’âge de soixante-quatre ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Briseur De Chaines Acteur Esprit
2015 Mademoiselle docteur Acteur Colonel MATTHESIUS
2015 Les Trois Mousquetaires Acteur Père Joseph
1995 Maldone Acteur MALDONE Olivier
1947 Les jeux sont faits Acteur le marquis

Stars associées