Nicolas Bellet

Le monde est à toi, son deuxième film, a fait souffler un vent d’air frais à la Quinzaine. Rencontre avec Romain Gavras.

C’est l’histoire d’un type (Karim Leklou, de plus en plus indispensable) qui a toujours baigné dans la criminalité et qui rêve de normalité en ouvrant une franchise Mr Freeze (!) au Maghreb. Problème : sa mère pickpocket (Isabelle Adjani en mode cintré) a englouti l’argent nécessaire à son installation ! Il accepte un dernier coup en Espagne avec une équipe de bras cassés... Fidèle à son style un peu trash et clinquant, inauguré dans Notre jour viendra, Romain Gavras signe une comédie gangsta plus accessible dont la coolitude évoque le cinéma de Guy Ritchie, en plus humain. Cerise sur le gâteau : le réalisateur issue de la bande Kourtrajmé offre à son ami des débuts, Vincent Cassel, un rôle hors norme comme il les affectionne tant. 

[interview réalisée à l'A.M.E, l'atelier des merveilles ephémères]

 

Notre crititique du film Le Monde est à Toi