Date de sortie 8 janvier 2014
Réalisé par Jalil Lespert
Avec Pierre Niney , Guillaume Gallienne , Charlotte Le Bon
Scénariste(s) Marie-Pierre Huster, Jalil Lespert, Jacques Fieschi
Distributeur SND
Année de production 2014
Pays de production FR
Genre Biopic

Synopsis

Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.Librement adapté de l'ouvrage Yves Saint Laurent de Laurence Benaïm

Dernières News

Jalil Lespert revient sur le succès de son biopic d'Yves Saint Laurent.

Le film avec Pierre Niney revient à 20h55 sur France 2.

Pierre Niney : "Saint Laurent n'était pas une victime"

Yves Saint Laurent sera diffusé demain soir sur France 2.

Photos

Yves Saint Laurent

Casting

Pierre Niney
Yves Saint Laurent
Laura Smet
Loulou de la Falaise

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    On pourrait réaliser plusieurs films sur Yves Saint Laurent (un autre, mis en scène par Bertrand Bonello, sortira d’ailleurs en 2014) tant il y a de choses à raconter sur cet être mystérieux dont la trajectoire de météorite a accompagné la profonde révolution de la société française. De la fin de l’Algérie française, qui l’a durablement meurtri, à la débauche post-soixante-huitarde qui l’a plongé dans l’enfer de la drogue, le « petit prince de la haute couture » aura connu des hauts et des bas que le film de Jalil Lespert restitue précisément et fidèlement. Trop. Rien ne déborde, tout est léché (photo et reconstitution nickel), jusqu’aux scènes compromettantes de « snifette » et de backrooms, expurgées. Si elle rend le résultat accessible à tous publics, cette forme d’application ne paraît pas en adéquation avec le comportement de dandy décadent du modèle, parfaitement incarné par un Pierre Niney qui livre la performance attendue. « Approuvé » par Pierre Bergé, Yves Saint Laurent semble enfin comme gêné aux entournures par ce haut patronage. Le célèbre mécène (interprété par Guillaume Gallienne) y est gentiment présenté comme un entrepreneur avisé, doublé d’un amant sacrificiel, véritable oeil du spectateur qui observe et commente en voix off la déchéance de son amant. De cette histoire d’amour fou qui tourne au mariage de raison, Lespert aurait pu tirer une oeuvre fiévreuse et inoubliable. C’est juste sincère et divertissant.