Titre original Gokudou daisensou
Réalisé par Takashi Miike
Avec Yayan Ruhian , Lily Franky , Hayato Ichihara
Scénariste(s) Yoshitaka Yamaguchi
Année de production 2015
Pays de production Japon
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

A Tokyo, Genyo Kamiura, chef yakuza considéré comme invincible et immortel, est en réalité un vampire, un secret qu'il garde précieusement. Mais sa tête est mise à prix depuis qu'il a refusé de rejoindre un syndicat du crime international. Un jour, Kamiura se fait assassiner au cours d'une bagarre acharnée. Avant de mourir, il confie son secret à son subordonné le plus loyal, Kageyama, et lui transmet ses pouvoirs en le mordant. Doté de ses nouvelles facultés extraordinaires, Kageyama décide alors de prendre la relève de son patron et de venger sa mort...

Photos

Yayan Ruhian

Yayan Ruhian

Yayan Ruhian

Yayan Ruhian

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    De quoi parle Gokudou Daisenso ? Comme son titre ne l'indique pas vraiment ("la grande guerre des yakusas") c'est une farce délirante, mélange de plusieurs genres qui fait s'affronter des yakuzas, des vampires, des grands monstres, et même un yokai (ces monstres bizarres, que Miike avait revisités dans Yokai Daisenso). En gros, un chef yakusa local est réputé invincible jusqu'à ce qu'il tombe dans une embuscade tendue par un homme en noir portant un cercueil sur son dos (référence à Django, que Miike avait parodié dans Sukiyaki Western Django) associé à Yayan Ruhian, le Mad dog de The Raid, dans son propre rôle. A l'issue du combat, le chef perd littéralement la tête, mais avant de mourir, il mord son jeune et fidèle lieutenant, qui devient un vampire invincible. Mais son apprentissage de l'immortalité l'amène à commettre des maladresses qui provoquent une série de catastrophes trop nombreuses et nonsensiques pour être détaillées. Miike parodie tout ce qu'il peut, y compris lui-même, avec une frénésie démente qui serait vaine si, au bout du compte, on ne s'amusait pas autant.