Titre original Whatever Works
Date de sortie 1 juillet 2009
Réalisé par Woody Allen
Avec Larry David , Evan Rachel Wood , Ed Begley Jr
Scénariste(s) Woody Allen
Distributeur Mars Distribution
Année de production 2009
Pays de production US
Producteurs Letty Aronson
Genre Comédie

Synopsis

Boris Yellnikoff est un génie de la physique qui a raté son mariage, son prix Nobel et même son suicide. Désormais, ce brillant misanthrope vit seul, jusqu’au soir où une jeune fugueuse, Melody, se retrouve affamée et transie de froid devant sa porte. Boris lui accorde l’asile pour quelques nuits. Rapidement, Melody s’installe. Un an plus tard, leur bonheur est troublé par l’arrivée soudaine de la mère de Melody, Marietta. Pour détendre l’atmosphère, Boris emmène Melody et sa mère au restaurant avec un ami, Leo Brockman. C’est le coup de foudre entre Leo et Marietta. Les choses se compliquent encore lorsque John, le père de Melody et le mari de Marietta, arrive à son tour pour récupérer sa femme et sa fille...Du hasard des rencontres aux caprices du destin, de l’amour à la tristesse, du désespoir à la renaissance, chacun des personnages noue et dénoue des liens, cherchant désespérément le bonheur.

Photos

Whatever works

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Succès critique et populaire, Vicky Cristina Barcelona a prouvé que Woody Allen était encore capable de surprendre son public
    en renouant avec les fondamentaux de son cinéma : badinage, nihilisme, misogynie... Whatever Works s’inscrit dans cette lignée en même temps qu’il marque le retour du maître dans ses pénates new-yorkais. L’impression que laisse ce film très personnel est contrastée. D’un côté, Allen ne se joue pas aussi bien des clichés (les Français, ces libertins...) que dans Vicky Cristina Barcelona. De l’autre, la matière du scénario comporte suffisamment d’enjeux moraux, d’aphorismes réjouissants
    et de noirceur existentielle pour que le spectateur ne boude pas complètement son plaisir.