Titre original Wadjda
Date de sortie 6 février 2013
Réalisé par Haifaa Al-Mansour
Avec Waad Mohammed , Reem Abdullah , Abdullrahman Al Gohani
Scénariste(s) Haifaa Al-Mansour
Distributeur Pretty Pictures
Année de production 2013
Pays de production SA
Genre Drame

Synopsis

Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles. Wadjda se voit donc refuser par sa mère la somme nécessaire à cet achat. Déterminée à trouver l’argent par ses propres moyens, Wadjda décide alors de participer au concours de récitation coranique organisé par son école, avec pour la gagnante, la somme tant désirée.

Critiques

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Ce premier long métrage à être réalisé par une Saoudienne est surtout un grand fi lm tout court sur l’enfance, le goût de la liberté et la force de la volonté. Avec des petits riens du quotidien et un regard toujours bienveillant sur chacun des personnages (la directrice psychorigide de l’école, la mère sous pression, le père tiraillé entre son amour (réel) et les codes et les pratiques de sa religion), la réalisatrice tresse les fils multiples d’une chronique généreuse et juste qui livre d’inestimables clés pour comprendre l’Arabie Saoudite, monarchie islamique plutôt rigide. Enfin, l’énergie extraordinaire de Wadjda, incarnée par la volcanique Waad Mohammed, est celle des grands héros adolescents cinégéniques. C'est un Antoine Doinel au féminin qui, de ses yeux butés, observe la société saoudienne du XXIe siècle. Et réclame haut et fort d'y avoir sa place.