Titre original W
Date de sortie 29 octobre 2008
Réalisé par Oliver Stone
Avec Josh Brolin , Elizabeth Banks , Ellen Burstyn
Scénariste(s) Stanley Weiser
Distributeur Metropolitan Filmexport
Année de production 2008
Pays de production US
Genre Biopic

Synopsis

Comment George W. Bush est passé d'une jeunesse débridée à la présidence de la première puissance mondiale.

Offres VOD

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

DR
DR
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT
PRODUCTION / METROPOLITAN FILMEXPORT

W - L'improbable président

W - L'improbable président

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

W (2008)

Critiques

  1. Première
    par Julien Welter

    Grand sujet, grand réalisateur mais petit film. En s’attaquant à la biographie de l’actuel Président des Etats-Unis, Oliver Stone se heurte à un problème de taille : il a finalement de l’empathie pour le bonhomme, son problème avec papa et ses déficiences intellectuelles. Ca donne d’ailleurs un bon drame familial façon Dallas la plupart du temps. Malheureusement, à l’orée du conflit irakien, on aperçoit un bout de l’ampleur politique qu’aurait pu prendre son film. W et parti en guerre pour son pays ou contre son père ? Sans même avoir abordé le deuxième mandat (sûrement pour des raisons légales), Stone conclut son W. sur un discours balbutiant de son personnage en titre. Tout un symbole qui résume bien la frustration provoqué par cette œuvre.