Date de sortie 6 novembre 2013
Durée 139 mn
Réalisé par Martin Provost
Avec Emmanuelle Devos , Sandrine Kiberlain , Olivier Gourmet
Scénariste(s) Martin Provost
Distributeur Diaphana
Année de production 2013
Pays de production France
Genre Biographie
Couleur Couleur

Synopsis

Violette Leduc, née bâtarde au début du siècle dernier, rencontre Simone de Beauvoir dans les années d’après-guerre à St-Germain-des-Prés. Commence une relation intense entre les deux femmes qui va durer toute leur vie, relation basée sur la quête de la liberté par l’écriture pour Violette et la conviction pour Simone d’avoir entre les mains le destin d’un écrivain hors norme.

Toutes les séances de Violette

Dernières News sur Violette

L’affiche des César 2019 a été dévoilée

Isabelle Huppert en femme fatale sur le tournage de Violette Nozière réalisé par Claude Chabrol en 1977.

Photos de Violette

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Violette

Affiche Française

Casting de Violette

Emmanuelle Devos
Violette Leduc
Sandrine Kiberlain
Simone de Beauvoir
Olivier Gourmet
Jacques Guérin

Critiques de Violette

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Depuis ses débuts, Martin Provost (Séraphine) évoque des héroïnes en souffrance, seules contre tous, contre les hommes en particulier. On pense d’emblée au cinéma des Dardenne en voyant une Violette renfrognée déambuler en pleine nature. Le réalisateur la cadre cependant différemment : à la caméra portée et dynamique façon commando des frères belges, Provost préfère une mise en scène épurée faite de lents panoramiques et de plans très composés. Les intérieurs en clairs-obscurs de l’appartement décrépi de Violette, dignes d’un tableau du Caravage, en disent ainsi plus sur son
    état mental qu’un long discours. À l’expressionnisme de sa mise en scène, le cinéaste ajoute un sens aigu du détail, souvent cruel, qui met à nu une âme tourmentée, poussée dans ses retranchements par une Simone de Beauvoir magnanime. La confrontation de ces deux tempéraments – la glace et le feu – donne lieu à une réflexion puissante sur la condition féminine et la création.