Titre original Hikari
Date de sortie 10 janvier 2018
Réalisé par Naomi Kawase
Avec Masatoshi Nagase , Noémie Nakai , Ayame Misaki
Distributeur Haut et court
Année de production 2017
Pays de production japon
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Misako aime décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescriptrice de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre un célèbre photographe dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit...

Dernières News

Vers la lumière et au-delà ?

Critique du film de Naomi Kawase présenté en compétition à Cannes

Critiques

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Un Festival de Cannes sans Naomi Kawase, c’est un peu comme une soupe miso sans eau. Ne reste qu’un morceau de fromage gluant et sans goût. On exagère à peine, tant la cinéaste japonaise qui a sa place quasi assurée dès lors qu’un métrage est prêt, apporte forcément à une sélection calme, sérénité et un surcroit de tendresse. D’aucuns trouvent ce cinéma minimaliste et animiste un tantinet précieux où à force de chercher l’indicible dans une feuille d’arbre après la pluie ou de laisser lentement les sentiments affleurer à la surface de l’écran, rien ne bouge plus vraiment. Vers la lumière et son titre programmatique, s’annonçait sur le papier et dans ses premières minutes, comme une subtile mise en abîme de son cinéma (et du cinéma général), doublée d’une réflexion sur le langage des images. On suit ici le travail d’une audio-descriptrice de film, chargée de mettre des mots sur les images à l’attention de spectateurs mal ou non-voyants. Et puis, arrive dans sa vie photographe dont la vue se détériore peu à peu. Comment décrire un sentiment et restituer une émotion sourde ? La prise en charge du visible pour quelqu’un n’entraîne-t-elle pas une autre forme d’aveuglement? Ce sont toutes ses considérations philosophiques passionnantes que tente de saisir le film. Mais foin de théorie ici, la fiction et ses mystères sont plus forts que tout et apportent une forme de réponse. Vers la lumière c’est donc avant tout une histoire d’amour entre deux êtres qui essaient tant bien que mal de faire l’expérience de l’altérité. Un bien beau film en somme.