Titre original The Kids Are All Right
Date de sortie 6 octobre 2010
Réalisé par Lisa Cholodenko
Avec Annette Bening , Julianne Moore , Mark Ruffalo
Scénariste(s) Lisa Cholodenko, Stuart Blumberg
Distributeur UGC Distribution
Année de production 2010
Pays de production US
Genre Comédie

Synopsis

Maintenant qu'elle a l'âge légal d'accéder à son dossier à la banque de sperme, Joni décide avec son frère de retrouver le donneur dont ils sont tous deux issus. Ce dernier est rapidement séduit par les deux adolescents qui frappent à sa porte. Ils l'invitent alors à dîner pour la présentation aux parents : deux mamans qui vivent ensemble depuis vingt ans.

Offres VOD

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

DR
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES
PRODUCTION / FOCUS FEATURES

Tout va bien - The Kids Are All Right

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

TOUT VA BIEN (THE KIDS ARE ALL RIGHT) ; THE KIDS ARE ALL RIGHT (2010)

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    On se laisse facilement emballer par l’énergie des acteurs, mais on ne peut ignorer que, sans le vernis du sujet de société, le film n’aurait pas eu la même gravité. Si un homme avait été à la tête de la famille, ça n’aurait rien changé au fond de l’histoire, drame domestique consensuel exaltant la normalité.