Titre original Tango Libre
Date de sortie 28 novembre 2012
Réalisé par Frédéric FONTEYNE
Avec François Damiens , Sergi Lopez , Jan Hammenecker
Scénariste(s) Anne Paulicevich, Philippe Blasband
Distributeur Rezo Films
Année de production 2012
Pays de production BELGIQUE
Producteurs Christophe Rossignon Serge Zeitoun
Genre Comédie

Synopsis

JC, gardien de prison, est un homme sans histoire. Sa seule fantaisie consiste à suivre un cours de tango un soir par semaine. Un jour, il y rencontre une nouvelle venue, Alice. Le lendemain, il la retrouve avec surprise au parloir de la prison, elle rend visite à deux détenus : l’un est son mari, l’autre son amant...Étrangement attiré par cette femme libre qui ne vit selon aucune règle, JC finit par transgresser tous les principes qui gouvernaient sa vie jusqu’alors.

Offres VOD

Imineo SD Imineo 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter 0  € Abonnement
FTV SD FTV 9.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Tango Libre

Tango Libre

Tango Libre

Tango Libre

Tango Libre

Tango Libre

Tango Libre

Critiques

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Est-ce le portrait d’un homme étriqué, plus enfermé que les détenus qu’il surveille et dont le monde s’ouvre soudain au contact d’une jeune femme belle et libre ? Est-ce une ode au tango, cette danse qui enflamme les corps et libère les sens, y compris ceux d’hommes condamnés à purger de lourdes peines ? Est-ce une version de Jules et Jim en milieu carcéral qui vire à la fantaisie irréaliste façon Pieds Nickelés ? Toutes ces pistes sont parties prenantes d’un scénario volontariste qui les enchâsse sans les suivre vraiment et se perd en route. Indécise, la mise en scène de Frédéric Fonteyne (Une liaison pornographique) peine à faire exister les protagonistes masculins, trop esquissés pour convaincre, et ce malgré un trio d’acteurs irréprochables dont François Damiens est la figure de proue. Reste le personnage d’Alice, la passion faite femme, ardemment défendu par Anne Paulicevich, par ailleurs auteur du script. Une nouvelle venue à suivre