Toutes les critiques de Steak (R)évolution

Les critiques de Première

  1. Première
    par Eric Vernay

    Le cinéaste propose un tour du monde carnivore, bien loin de l’élevage intensif, où des esthètes du persillage (répartition de la graisse, garante du goût) tentent de privilégier les papilles aux stéroïdes en améliorant les conditions de vie des animaux. Saviez-vous par exemple qu’à Kobe, au Japon, on masse les boeufs au saké pour obtenir une meilleure tendreté ? Un peu long, ce docu truffé de détails croustillants dépasse le concept de classement façon top 10 pour dessiner une passionnante carte de la viande quasi philosophique. Végétariens, mieux vaut passer votre chemin.

Les critiques de la Presse

  1. Le Parisien
    par Renaud Baronian

    Un film édifiant, passionnant, qui nous fait rencontrer des personnages ahurissants. "Steak (R)évolution" a des allures de "Mondovino" mais en moins polémique que le réputé documentaire sur la vin de Jonathan Nossiter. (...) La principale qualité de ce joyeux documentaire est de laisser le spectateur se forger sa propre opinion.

  2. Télérama
    par Jeremie Couston

    Le réalisateur et son ami boucher Yves-Marie Le Bourdonnec (...) font la tournée des éleveurs et des bouchers (...) pour essayer de comprendre comment se "fabrique" une bonne viande. La réponse est presque la même que celle de Jonathan Nossiter pour le vin ("Mondovino") : il faut retrouver ce "bon sens paysan" d'avant l'industrialisation de l'agriculture. (...) Instructif

  3. Libération
    par La rédaction de Libération

    Un docu à la recherche de la meilleure viande du monde. Not for vegan !

  4. StudioCiné Live
    par Fabrice Leclerc

    De ce doc au postulat persillé, sort une enquête hypercalorique mais forte en fer. Tendre vers l'elixir carnassier, c'est aussi dénoncer la malbouffe, enquêter, apprendre, découvrir des passionnés de la bidoche, mais aussi dénoncer les idées reçues. (...) Tant d'ingrédients que Franck Ribière arrive à assaisonner dans ce doc atypique mais passionnant. À consommer à point, même s'il est parfois saignant.

  5. Le JDD
    par Danielle Attali

    Un documentaire absolument passionnant.

  6. Paris Match
    par Alain Spira

    Un docu saignant à la réalisation succulente.

  7. Les Inrocks
    par J.B. Morain

    C’est intéressant, sympathique, instructif, drôle, discutable, légèrement lassant, filmé un peu n’importe comment. Végétariens, passez votre chemin.