Date de sortie 21 janvier 1998
Durée 129 mn
Réalisé par Paul Verhoeven
Avec Casper Van Dien , Dina Meyer , Denise Richards
Scénariste(s) Edward Neumeier
Distributeur GBVI
Année de production 1997
Pays de production Etats-Unis
Genre Film de science-fiction
Couleur Couleur

Synopsis

Au XXIVe siècle, une fédération musclée fait régner sur la Terre l'ordre et la vertu, exhortant sans relâche la jeunesse à la lutte, au devoir, à l'abnégation et au sacrifice de soi. Mais aux confins de la galaxie, une armée d'arachnides se dresse contre

Offres VOD

SFR SD SFR 2 € Louer
Nolim Films SD HD Nolim Films 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 15.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer

Dernières News

Les scènes choc de Paul Verhoeven

On ne l'appelle pas le Hollandais violent pour rien.

Photos

DR
PRODUCTION
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR
PRODUCTION / TRISTAR

Starship Troopers

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

STARSHIP TROOPERS (1996)

Critiques

  1. Première
    par Jean-Yves Katelan

    Mais de qui se moque-t-il? Verhoeven a l'humour pas bête mais méchant. C'est ce qui distingue son film de Mars Attacks, auquel on peut le comparer pour ses références très années 50. (...) Starship Troopers est délibérément conçu comme un film de propagande du Service cinématographique des armée de l'an 2300, (...) Dérouter par les faux bulletins d'information, eux ouvertement comiques, qui parsèment le film, on passe son temps à danser une pied sur l'autre : lard ou cochon ? (...) C'est d'ailleurs ce qui sauve le film de la trop grossière caricature : ce n'est qu'à la fin qu'on est certain que Verhoeven a passé son film à se moquer de ses personnages. Non content de son casting "ultra-bright", il ridiculise, fouette, tue et dépèce ses jeunes héros avec un plaisir manifeste. (...) A tant se moquer de tout et de tous, on finit même par se demander si la cible principale de Verhoeven ne serait pas son film lui-même. Une idée qui si elle n'est pas forcément efficace, est pour le moins divertissante. Et inhabituelle à cette échelle.