Titre original The Company you keep
Date de sortie 8 mai 2013
Réalisé par Robert Redford
Avec Robert Redford , Shia LaBeouf , Julie Christie
Scénariste(s) Lem Dobbs
Distributeur SND
Année de production 2013
Pays de production US
Producteurs Nicolas Chartier Robert Redford
Genre Thriller

Synopsis

En 1969, un groupe de militants radicaux appelés Weather Underground revendique une vague d’attentats aux Etats-Unis pour protester contre la guerre du Vietnam. La plupart de ses membres furent emprisonnés, mais quelques-uns disparurent sans laisser de trace… Jusqu’à aujourd’hui. L’arrestation de Sharon Solarz, l’une des activistes, remet cette affaire sur le devant de la scène, au point d’attiser la curiosité du jeune et ambitieux reporter Ben Schulberg. Jouant de ses relations au FBI, il rassemble petit à petit les pièces du puzzle, le menant jusqu’à Jim Grant, un avocat apparemment sans histoires… Lorsque celui-ci disparait brusquement, le journaliste se lance sur sa piste, déterminé à le retrouver avant le FBI.D'après le roman de Neil Gordon.

Photos

Sous Surveillance

Critiques

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Robert Redford n’aura au fond exploré que deux sujets au cours de sa carrière de cinéaste : l’histoire de son pays (Quiz Show) et son destin d’icône américaine (L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux). Son neuvième film, Sous surveillance, prend le parti d’entremêler ces deux fils en se présentant comme un examen de conscience de la gauche US contestataire dont Redford reste l’une des incarnations les plus emblématiques. L’ombre des Hommes du président plane bien sûr ici, l’ex-interprète de Bob Woodward passant
    symboliquement le témoin à Shia LaBeouf, plutôt convaincant en journaliste opiniâtre aux cheveux gras. La mécanique du thriller parano est un peu rouillée (on n’est pas chez Alan J. Pakula), mais tant pis. Sous surveillance se regarde surtout pour son joli défilé de vieilles gloires (Susan Sarandon, Nick Nolte, Julie Christie...), toutes invitées à contempler, le temps d’une scène ou deux, leur jeunesse envolée et leurs idéaux perdus.