Titre original Sinister
Date de sortie 7 novembre 2012
Réalisé par Scott Derrickson
Avec Ethan Hawke , James Ransone , Juliet Rylance
Scénariste(s) Scott Derrickson
Distributeur Wild Bunch
Année de production 2012
Pays de production US
Genre Thriller

Synopsis

Ellison est un auteur de romans policiers inspirés de faits réels. Dans l'espoir d'écrire un nouveau livre à succès, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés inexplicablement pendus. Ellison y découvre dans le grenier des bobines 8mm contenant les images de meurtres d'autres familles. Qui a filmé ces tueries et pour quelle raison ? Ellison va tenter de répondre à ces questions tandis que le tueur présumé, une entité surnaturelle présente sur les films, menace de plus en plus sa famille.

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
SFR SD SFR 2.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Phil [email protected] GAME CHANGE
Phil [email protected] GAME CHANGE
Phil [email protected] GAME CHANGE
Phil [email protected] GAME CHANGE
PHIL CARUSO
PHIL CARUSO
PHIL CARUSO
PHIL CARUSO
Phil [email protected] GAME CHANGE

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Affiche Us

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Sinister

Critiques

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Sinister souffre d’un défaut majeur : dès les cinq premières minutes, il y a de fortes chances que vous deviniez comment tout ça va finir (et c’est pire si vous avez vu la bande-annonce). Candidat au prix du script le plus flemmard de l’année, le nouveau film de Scott Derrickson (L’Exorcisme d’Emily Rose) se rattrape néanmoins par sa direction artistique de très bonne tenue, la collection de snuff movies en super-8 que le héros découvre dans son grenier constituant une compilation de sévices cauchemardesques qui flanque réellement la pétoche. Le reste, dans la lignée du récent Insidious (un cran en dessous tout de même), ne se mesure qu’au plaisir que vous prendrez à regarder Ethan Hawke arpenter des corridors obscurs en transpirant à grosses gouttes. Il faut reconnaître qu’il fait ça très bien.