Titre original Shirley : Visions of Reality
Date de sortie 17 septembre 2014
Durée 92 mn
Réalisé par Gustav Deutsch
Avec Stephanie Cumming , Christoph Bach , Florentín Groll
Scénariste(s) Gustav Deutsch
Distributeur KMBO
Année de production 2013
Pays de production Autriche
Genre Essai
Couleur Couleur

Synopsis

Un hommage à la peinture d’Edward Hopper et aux États-Unis des années 1930 à 1960. Une impressionnante reconstitution de treize tableaux prenant vie et restituant le contexte social, politique et culturel à travers le regard du personnage féminin, Shirley.Une œuvre unique, véritable rencontre du cinéma et de la peinture.

Offres VOD de Shirley : un voyage dans la peinture d'Edward Hopper

MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 11.99  € Acheter

Toutes les séances de Shirley : un voyage dans la peinture d'Edward Hopper

Photos de Shirley : un voyage dans la peinture d'Edward Hopper

DR
DR
DR
DR
DR
DR
KMBO / KGP Kranzelbinder Gabriele Production
KMBO / KGP Kranzelbinder Gabriele Production
KMBO / KGP Kranzelbinder Gabriele Production
KMBO / KGP Kranzelbinder Gabriele Production
KMBO / KGP Kranzelbinder Gabriele Production

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Affiche Us

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Shirley : un Voyage dans la Peinture de Edward Hopper

Critiques de Shirley : un voyage dans la peinture d'Edward Hopper

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Fasciné par l’œuvre du peintre américain, Gustav Deutsch a eu l’idée de raconter une histoire à partir d’une série de ses toiles. Son personnage principal est une femme dont chaque étape de la vie est évoquée sous la forme d’un tableau vivant, commenté par la voix de l’actrice. Hélas, en dehors du plaisir esthétique de la reconstitution, il se passe peu de choses entre le début et la fin de chaque séquence, ce qui exige de la part du spectateur une patiente remise en question de sa notion de la durée au cinéma.