Se Battre (Documentaire)

Se Battre (Documentaire)

Internautes
0

Aucun vote pour le moment

Première
3.75

(1 critique)
Presse
3.660715

(14 critiques)
Votre avis
Première
3.75

Nouvel Obs
2.5

Télérama
2.5

Le JDD
3.75

Le Monde
5

Les Inrocks
3.75

Libération
3.75

A voir à lire
3.75

Positif
3.75

Critikat.com
2.5

La Croix
3.75

Ouest France
3.75

Le Canard Enchainé
3.75

Les Fiches du cinéma
3.75

L'Humanité
5

La critique de Premiere
3.75

Isabelle Danel
3.75

La France compte de plus en plus de travailleurs pauvres. Tourné à Givors, ce documentaire dresse le portrait de ces « invisibles » : rapport au travail, survie au quotidien grâce au Secours populaire, etc. Il y a le combat – au pied de la lettre – d’Eddy, jeune boxeur, et il y a les autres, les précaires permanents, les chercheurs d’emploi chronicisés. Sans pathos, les réalisateurs constatent. C’est effrayant, mais le courage et l’espoir subsistent. Comme le dit un retraité, bénévole d’une association solidaire : « C’est toujours ça de pris sur la bêtise et l’indifférence. »

Les autres avis de la presse (14)
3.660715

Le JDD
(Danielle Attali)
3.75

Un documentaire humain et saisissant sur ces autres invisibles de la société, les pauvres et les déclassés.

A voir à lire
(Frédéric Mignard)
3.75

Un magnifique témoignage d’humanité envers la France des "assistés", une misère stigmatisée par certains politiques, qui prend ici la forme d’un combat pour la dignité qui émeut.

Les Fiches du cinéma
(La redaction de Les Fiches du Cinema)
3.75

Poignant sans complaisance, et beau sans manières, “Se battre” devra probablement se battre à son tour pour être vu.

Nouvel Obs
(Sophie Grassin)
2.5

"Se battre" pèche à coup sûr par manque de construction. Mais il rend visible une population stagnant sous le seuil de pauvreté, nébuleuse de statistiques en millions, bien peu représentée.

Critikat.com
(Clément Graminiès)
2.5

On a souvent le désagréable sentiment que le film se limite à ce qui est dit. « Avant, ça n’existait pas les travailleurs pauvres » dit l’un des intervenants (...) Si les questions économiques sont parfois effleurées (...), Se battre se garde néanmoins d’avancer le moindre chiffre ou de politiser l’échange pour s’en tenir à un état des lieux alarmant. Le résultat donne le sentiment que les réalisateurs ont une appréhension un peu universelle de la pauvreté, faisant fi des particularismes professionnels et personnels de chacun (...)

Les Inrocks
(Vincent Ostria)
3.75

un panorama sur le sujet, qui est sans doute ce qu’on a vu de plus poignant sur l’avancée de la précarité.

La Croix
(Arnaud Schwartz)
3.75

Réalisé à Givors, dans la banlieue lyonnaise, ce film sobre, intense et juste laisse monter les mots de ceux qui font face, chaque jour, au dénuement.

Le Monde
(Jacques Mandelbaum)
5

Ce film, plein de noblesse, est en un mot une formidable leçon. Il enjoint à chacun d'entre nous, selon son pouvoir, de se porter à sa hauteur.

Télérama
(Frédéric Strauss)
2.5

Une intéressante description d'un quotidien qui balance entre solidarité et isolement, aide organisée et loi du « débrouille-toi toi-même ». Avec un regard retenu, parfois presque trop.

Le Canard Enchainé
(Sorj Chalandon)
3.75

Voici un documentaire sur le courage, le désarroi et la dignité. Entre colère et larmes, à voir.

L'Humanité
(La rédaction de L'Humanité)
5

On comprend pourquoi ce film, précieux et salutaire, a fait le plein lors des projections en avant-première. On en sort avec la rage et une idée fixe. Se battre.

Positif
(Yann Tobin)
3.75

Les réalisateurs trouvent le juste regard pour dessiner leurs portraits, sans le moindre commentaire, par la grâce d'un montage choral (...).

Libération
(Didier Péron)
3.75

Comme avec "Au bord du monde", documentaire sur les SDF sorti il y a quelques semaines, les cinéastes écoutent ceux qui, marginalisés, n’ont plus jamais d’occasion de s’exprimer. Et c’est très fort.

Ouest France
(La rédaction de Ouest France)
3.75

Ni larmoyant, ni angélique, un regard pudique sur des populations exclues

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 14/06 au 20/06 2017
En collaboration avec CBO

25%
Nombre d'entrées: 
474 305
Cumul des entrées: 
474 305

11%
Nombre d'entrées: 
213 101
Cumul des entrées: 
2 840 088

10%
Nombre d'entrées: 
189 571
Cumul des entrées: 
189 571

6%
Nombre d'entrées: 
107 885
Cumul des entrées: 
648 571

3%
Nombre d'entrées: 
60 749
Cumul des entrées: 
162 128

Les plus vues