Date de sortie 19 juin 2013
Durée 102 mn
Réalisé par Rodney Ascher
Scénariste(s) Rodney Ascher
Distributeur Wild Bunch
Année de production 2012
Pays de production Etats-Unis
Genre Film documentaire
Couleur N/A

Synopsis

En 1980, Stanley Kubrick signe Shining, qui deviendra un classique du cinéma d'horreur. A la fois admiré et vilipendé, le film est considéré comme une oeuvre marquante du genre par de nombreux experts, tandis que d'autres estiment qu'il est le résultat du travail bâclé d'un cinéaste de légende se fourvoyant totalement. Entre ces deux extrêmes, on trouve cependant les théories du complot de fans acharnés du film, convaincus d'avoir décrypté les messages secrets de Shining. Room 237 mêle les faits et la fiction à travers les interviews des fans et des experts qui adhèrent à ce type de théories, et propose sa relecture du film grâce à un montage très personnel. Room 237 ne parle pas seulement de fans d'un film mythique – il évoque les intentions de départ du réalisateur, l'analyse et la critique du film.

Offres VOD de Room 237

UniversCiné SD UniversCiné 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Room 237

Dernières News sur Room 237

Six (bons) documentaires aux sujets décalés à voir sur Netflix

Le site de streaming vidéo regorge de petites pépites. Sélection.

Room 237 : les théories les plus bizarres autour de Shining

Stanley Kubrick aurait caché dans Shining la preuvre que l'homme n'a pas marché sur la Lune. 

Photos de Room 237

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Room 237 (Documentaire)

Room 237

Room 237

Affiche Française

Room 237

Room 237

Room 237

Room 237

Room 237

Room 237

ROOM 237

Room 237

Room 237

Room 237

Critiques de Room 237

  1. Première
    par Laura Meyer

    Room 237 prouve que l’on peut être littéralement fou de cinéma. En écoutant des fans obsessionnels de Shining décortiquer le sens du film à la lumière de leur manie de
    l’interprétation, on finit soi-même par douter de sa raison. Métaphore de l’Holocauste, allégorie du génocide des Indiens, preuve du bidonnage de la mission Apollo... De paranoïa conspirationniste en minutieux décryptage filmique, l’éloquence se mêle au délire, faisant de Room 237 un petit précis de symbolisme kubrickien, doublé d’une réflexion sur l’impact
    « psychoculturel » d’un film culte. Illustré par un élégant montage d’extraits, ce jeu de piste parcourt la topographie mentale de l’hôtel Overlook et nous invite à chercher dans les images les indices d’un sens caché. Dans cet empire des signes, le plaisir fétichiste se double du vertige de ne jamais savoir avec certitude ce qui, chez Kubrick, relève de la volonté ou de l’inconscient. Psychanalyse sauvage d’un film-cerveau, Room 237 donne envie de revoir Shining. À l’infini.