Titre original One for the Money
Date de sortie 8 février 2012
Réalisé par Julie Anne Robinson
Avec Katherine Heigl , Jason O'Mara , Daniel Sunjata
Scénariste(s) Stacy Sherman, Liz Brixius
Distributeur Metropolitan FilmExport
Année de production 2012
Pays de production US
Producteurs Katherine Heigl
Genre Comédie, Action

Synopsis

Stéphanie Plum ne manque ni de fierté ni d’aplomb, même si elle vient de se faire virer et qu’un créancier vient lui prendre sa voiture.Fauchée, elle parvient à convaincre son cousin, un type plutôt louche, de l’engager dans son agence de cautionnement... comme chasseuse de primes ! Stéphanie n’y connaît rien, ce qui ne l’empêche pas de se lancer aux trousses de Joe Morelli, un ancien flic suspecté de meurtre qui avait eu en plus le mauvais goût de la séduire avant de la plaquer lorsqu’elle était au lycée… Entre l’envie d’empocher la prime et un léger parfum de revanche, Stéphanie est remontée à bloc.Pourtant, même si le très expérimenté Ranger lui enseigne quelques trucs, sa mission va vite s’avérer plus compliquée que prévu. Si on ajoute à cela sa famille envahissante, un boxeur qui pourrait bien être un tueur, des témoins qui tombent comme des mouches et son cœur qui bat la chamade pour celui qu’elle est censée arrêter, le nouveau job de Stéphanie risque de lui changer la vie – si elle n’en meurt pas !

Offres VOD

Pas d'offres actuellement.

Photos

DR
DR
DR
DR
Picasa
Picasa
Picasa
Picasa

Recherche Bad Boys désespérément

Recherche Bad Boys désespérément

Affiche américaine de recherche Bad Boys Désespérément

Affiche américaine de recherche Bad Boys Désespérément

Affiche française de Recherche Bad Boys désespérément

Affiche française de Recherche Bad Boys désespérément

Jason O'Mara et une glace

?

Apprentissage du métier de chasseur de primes

Apprentissage du métier de chasseur de primes

Julie Anne Robinson en mode traque

Julie Anne Robinson chasseuse de primes

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Une vendeuse de lingerie au chômage devient presque par hasard chasseuse de primes dans un New Jersey désincarné : malgré la présence de Katherine Heigl (au capital sympathie toujours intacte), on regarde se fermer une à une les différentes possibilités narratives de ce film très mineur, sans surprise, qui est pourtant loin d'être déshonorant (surtout quelques répliques drôles dans la bouche de son attachante héroïne, en fait). L'ambition téléfilmesque de Recherche bad boys désespérément devrait combler le vide d'un dimanche soir pluvieux. Mais ne cherchez surtout pas autre chose, sinon la preuve que Miss Heigl - sur les frêles épaules de qui repose le film - devrait chercher à s'épanouir dans d'autres rôles, d'autres thèmes, d'autres temps.