Titre original Real Steel
Date de sortie 19 octobre 2011
Réalisé par Shawn Levy
Avec Hugh Jackman , Kevin Durand , Dakota Goyo
Scénariste(s) John Gatins
Distributeur Walt Disney Motion Pictures France
Année de production 2011
Pays de production US
Producteurs Robert Zemeckis Steven Spielberg
Genre Film de science-fiction
D’après l’œuvre de Richard Matheson

Synopsis

Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance, une seule, de faire leur grand retour…

Offres VOD

Nolim Films SD HD Nolim Films 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
SFR SD HD SFR 2.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FNAC HD SD FNAC 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

Real Steel

Critiques

  1. Première
    par Mathieu Carratier

    En quelques plans (superbement shootés par Mauro Fiore, le chef op d’Avatar), Shawn Levy installe un futur dont le réalisme suintant fait tout de suite avaler le concept improbable d’un film qui tente quand même le grand écart entre Rocky et Transformers. La vraie surprise, ce sont ces matchs de « roboxe » extrêmement spectaculaires, qui parviennent à faire vibrer alors qu’ils auraient pu être aussi désincarnés que ces géants de fer s’affrontant jusqu’à ce que tôle froissée s’ensuive. En épousant le point de vue de l’enfant, dont l’émerveillement face aux machines est communicatif, Real Steel cherche évidemment à reproduire la magie qui parcourait le cinéma de Spielberg et de Zemeckis dans les années 80. J.J. Abrams s’est mesuré à l’exercice cet été de façon plus convaincante avec Super 8, mais Shawn Levy est loin de démériter. Parfois grippée par une overdose de bons sentiments (Danny Elfman mériterait qu’on lui confisque ses violons), la mécanique bien huilée du réalisateur assure malgré tout le spectacle jusqu’au dernier round.