Toutes les critiques de Premiers Crus

Les critiques de Première

  1. Première
    par Damien Leblanc

    Cette année, la Bourgogne restera le théâtre de l’un des scénarios les plus cousus de fil blanc. Car le parcours de cet œnologue à succès qui revient au pays pour sauver l’exploitation de son père évoque, malgré un casting sympathique, un téléfilm sans âme.

Les critiques de la Presse

  1. Le Parisien
    par Alain Grasset

    Lanvin est épatant dans la peau d'un patriarche bourguignon, bourru et au cœur tendre. Son fils joué par Jalil Lespert est au diapason de son aîné.

  2. Le Parisien
    par Alain Grasset

    Lanvin est épatant dans la peau d'un patriarche bourguignon, bourru et au cœur tendre. Son fils joué par Jalil Lespert est au diapason de son aîné. 

  3. A voir à lire
    par Marc Quaglieri

    L'histoire prend des allures de téléfilm pépère allant à son train de sénateur, faute de fièvre et de bouillonnement pour totalement acquérir l’adhésion. La réalisation de Jérôme Le Maire, elle-même, aurait mérité un peu moins de mollesse, un peu plus d’affirmation.

  4. A voir à lire
    par Marc Quaglieri

    L'histoire prend des allures de téléfilm pépère allant à son train de sénateur, faute de fièvre et de bouillonnement pour totalement acquérir l’adhésion. La réalisation de Jérôme Le Maire, elle-même, aurait mérité un peu moins de mollesse, un peu plus d’affirmation.

  5. StudioCiné Live
    par Véronique Trouillet

    Les bons sentiments abondent, le tout saupoudré d'une histoire d'amour cliché. Pas un grand cru.

  6. StudioCiné Live
    par Véronique Trouillet

    Les bons sentiments abondent, le tout saupoudré d'une histoire d'amour cliché. Pas un grand cru.