Titre original Two mothers
Date de sortie 3 avril 2013
Réalisé par Anne Fontaine
Avec Naomi Watts , Robin Wright , Xavier Samuel
Scénariste(s) Christopher Hampton, Anne Fontaine, Doris Lessing
Distributeur Gaumont
Année de production 2013
Pays de production FR
Producteurs Philippe CARCASSONNE Dominique Besnehard
Genre Drame
D’après l’œuvre de Doris Lessing

Synopsis

Inséparables depuis le premier âge, Lil et Roz vivent en parfaite osmose avec leurs deux enfants, deux jeunes garçons à la grâce singulière et qui semblent des prolongements d’elles-mêmes. Les maris sont absents. Inexplicablement, et pourtant comme à l'évidence, chaque femme se rapproche du fils de l’autre, nouant avec lui une relation passionnelle.  A l’abri des regards, dans un Eden balnéaire presque surnaturel, le quatuor va vivre une histoire hors norme jusqu’à ce que l’âge vienne mettre un terme au désordre. En apparence, du moins...D'après l’œuvre originale de Doris Lessing, The Grandmothers

Toutes les séances de Perfect Mothers

Dernières News sur Perfect Mothers

Trois choses à savoir sur Perfect mothers

L’adaptation des Grand- mères de la Prix Nobel Doris Lessing par Anne Fontaine est au programme ce soir d’ « Une dose de ciné » sur France Ô.

Photos de Perfect Mothers

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mother

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Perfect Mothers

Affiche Française

Perfect Mother

Perfect Mother

Perfect Mother

Critiques de Perfect Mothers

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Pour son premier film en langue anglaise, Anne Fontaine adapte Les Grand-Mères, de Doris Lessing, l’histoire de deux amies d’enfance qui couchent chacune avec le fils de l’autre. Le genre de sujet scabreux pour lequel on attendait un traitement audacieux de la part de la réalisatrice de Nettoyage à sec, qui a au contraire choisi la prudence, le film ne s’écartant jamais du chemin que la morale impose. Les sujets évidents (réflexions sur la vieillesse, sur le caractère incestueux de la situation) sont évacués, au profit d’une intrigue de roman de gare sans enjeux.