Date de sortie 3 octobre 2012
Durée 101 mn
Réalisé par Marc Fitoussi
Avec Sandrine Kiberlain , Audrey Lamy , Claudio Santamaria
Scénariste(s) Marc Fitoussi
Distributeur Haut et Court
Année de production 2012
Pays de production France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Pauline, journaliste, croit fermement en sa réussite professionnelle et sentimentale. Plaquée la veille des grandes vacances, sa soeur l'emmène en Italie. Au lieu de se consoler, elle se met en tête d'élucider un crime commis dans leur hôtel.Du moins le croit-elle. 

Offres VOD

OCS SD OCS 0  € Abonnement
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Pauline Détective

Pauline Detective

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

"Pauline detective" un film de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain et Audrey Lamy

Pauline Detective

Affiche Française

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Dès l’ouverture, le film de Marc Fitoussi donne le ton : rythme vif et gaillard, dialogues vitaminés, photo imitation Technicolor et casting pétillant. Coloré et ludique, ce feel-good movie puise son inspiration dans les romans policiers de la Bibliothèque verte façon Caroline Quine et Enid Blyton (cités explicitement à l’écran), ainsi que dans les tabloïds sanglants (Sandrine Kiberlain, parfaite, invente des unes racoleuses à la Angelo Di Marco chaque fois que son imagination la titille). Ce côté superficiel assumé et ces références transparentes ralentissent parfois le rythme du film, mais ils lui donnent aussi une cohérence et un charme certains. Comme lors d’une murder party ou d’une séance de Cluedo, on passe un très bon moment si l’on est prêt à jouer le jeu.