Titre original Partisan
Date de sortie 6 mai 2015
Réalisé par Ariel Kleiman
Avec Vincent Cassel , Jeremy Chabriel , Florence Mezzara
Scénariste(s) Ariel Kleiman, Sarah Cyngler
Distributeur ARP
Année de production 2015
Pays de production AU
Genre Drame

Synopsis

Grégori est à la tête d'une communauté protégée du monde qui abrite des femmes et leurs enfants.Parmi eux, Alexandre, 11 ans, a grandi en voyant le monde à travers les yeux de Grégori.Mais des événements inattendus vont l'amener à penser par lui-même.

Toutes les séances de Partisan

Photos de Partisan

DR
DR
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom
ARP Sélection / Warp Films Australia / Animal Kingdom

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Partisan

Critiques de Partisan

  1. Première
    par Damien Leblanc

    La présence d’un acteur de renom dans le premier long d’un jeune cinéaste est une arme à double tranchant. Cette fable à vocation universelle, dans laquelle une communauté vit à l’écart du monde sous la protection d’un charismatique gourou, bénéficie autant qu’elle pâtit de la performance de Vincent Cassel. Certes, il est parfait pour insuffler du magnétisme à la relation d’attraction/répulsion qui lie son personnage à un disciple de 11 ans. Mais le comédien prend tant de place à l’écran qu’il met paradoxalement en valeur la faible vraisemblance de l’univers brutal, inspiré par les architectures d’Europe de l’Est. Trop soumise aux regards pleins de virilité contrariée de la star, la réflexion sur l’indépendance d’esprit et les ambiguïtés de l’éducation se perd timidement en chemin.