Date de sortie 30 juillet 2014
Durée 108 mn
Réalisé par Theo Kamecke
Scénariste(s) Peretz W Johnnes, Theo Kamecke, EG Valens
Distributeur ED Distribution
Année de production 1970
Pays de production Etats-Unis
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Réalisé entre 1969 et 1970, Moonwalk One capte la première tentative de l’Homme de marcher sur la Lune lors de la mission Apollo 11. Véritable documentaire de création, le film permet enfin de découvrir à l'occasion du 45e anniversaire de la mission des images tournées grâce au matériel de la N.A.S.A. et à ce jour jamais montrées. Mêlant séquences d’archives et moments captés dans le vif de l’action, Theo Kamecke donne à voir cet événement tel qu’il a été vécu à l’époque : une aventure humaine incroyable, une épopée scientifique hallucinante, un bond dans le futur au sein d’un présent chaotique, mais aussi une avancée vers l’inconnu, avec ce qu’elle offre de possibilités de changement, et de responsabilités.

Toutes les séances de Moonwalk One

Photos de Moonwalk One

DR
DR
Ed Distribution / Francis Thompson
Ed Distribution / Francis Thompson
Ed Distribution / Francis Thompson
Ed Distribution / Francis Thompson
Ed Distribution / Francis Thompson
Ed Distribution / Francis Thompson

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Moonwalk One (Documentaire)

Critiques de Moonwalk One

  1. Première
    par Damien Leblanc

    Juillet 1969. La mission Apollo 11 emmène les premiers hommes sur la Lune et subjugue les habitants de la Terre. Cet événement historique est ici retranscrit à travers des images tournées par la Nasa.
    Étonnante genèse que celle de ce documentaire expérimental tourné entre 1969 et 1970 et jusqu’ici inédit en France : contacté pour réaliser en collaboration avec
    la Nasa une captation de la mission Apollo 11, Theo Kamecke a mêlé aux stupéfiantes images de l’expédition lunaire (parmi lesquelles le décollage de la fusée, enregistré par 240 caméras) des plans exprimant la fascination des Terriens pour cette épopée, ainsi qu’une voix off qui met en valeur le sentiment abstrait d’entrée vers le futur. S’ouvrant sur le décor néolithique de Stonehenge, Moonwalk One ressemble ainsi
    à un petit frère illuminé de 2001 – l’Odyssée de l’espace, sorti un an avant l’événement. Ce remarquable objet sensoriel, qui fut raccourci à l’époque par la Nasa, a finalement été restauré dans sa version intégrale et permet de revivre aujourd’hui les espoirs aussi colossaux que déroutants qui ont accompagné les premiers pas de l’homme sur la Lune.