Titre original Mon amie Victoria
Date de sortie 31 décembre 2014
Réalisé par Jean-Paul Civeyrac
Avec Catherine Mouchet , Pascal Greggory , Alexis Loret
Scénariste(s) Jean-Paul Civeyrac
Distributeur Les Films du Losange
Année de production 2014
Pays de production FR
Producteurs Philippe MARTIN
Genre Drame
D’après l’œuvre de Doris Lessing

Synopsis

Victoria, fillette noire de milieu modeste, n'a jamais oublié la nuit passée dans une famille bourgeoise, à Paris, chez le petit Thomas.Des années plus tard, elle croise de nouveau celui-ci. De leur brève aventure naît Marie. Mais Victoria attend sept ans avant de révéler l’existence de l’enfant à Thomas et à sa famille.Sous le charme de la petite fille, ils lui proposent alors de l'accueillir régulièrement.Peu à peu, Victoria mesure les conséquences de cette générosité...Adaptation du roman Victoria et les Staveney de Doris Lessing

Offres VOD

UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 7.99  € Acheter
Imineo SD HD Imineo 5.99 € Louer 13.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 4.99 € Louer
Orange HD SD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter 0  € Abonnement

Photos

DR
DR
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production
Les Films du Losange / Les Films Pelléas / Versus Production

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Mon Amie Victoria

Critiques

  1. Première
    par Bernard Achour

    D’emblée, la voix off nous prévient, ça va mal se terminer. Nous voilà donc conviés au désastre d’une vie, celle d’une fillette noire d’origine modeste qui paiera au prix fort son éphémère passion pour un garçon des beaux quartiers. Traversé de vibrations romanesques et poignantes (très beau personnage de jeune père responsable), entre mélo sacrificiel et fable sociale, le film passe pourtant un peu à côté de son sujet en confiant à cette voix off un rôle explicatif qui empiète sur la liberté du spectateur de ressentir les choses.