Titre original Sarusuberi : Miss Hokusai
Date de sortie 2 septembre 2015
Durée 90 mn
Réalisé par Keiichi Hara
Scénariste(s) Hinako Sugiura, Miho Maruo
Distributeur Eurozoom
Année de production 2015
Pays de production Japon
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

En 1814, Hokusai est un peintre reconnu de tout le Japon. Il réside avec sa fille O-Ei dans la ville d’Edo (l’actuelle Tokyo), enfermés la plupart du temps dans leur étrange atelier aux allures de taudis. Le “fou du dessin”, comme il se plaisait lui-même à se nommer et sa fille réalisent à quatre mains des œuvres aujourd’hui célèbres dans le monde entier. O-Ei, jeune femme indépendante et éprise de liberté, contribue dans l’ombre de son père à cette incroyable saga artistique.Adaptation du manga Sarusuberi

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3 € Louer 6  € Acheter
Imineo SD HD Imineo 4.99 € Louer 10.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Nolim Films SD HD Nolim Films 3.99 € Louer 8.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FTV SD FTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

DR
DR
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual
Eurozoom / Asahi Shimbun / Asatsu-DK / Bandai Visual

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Miss Hokusai

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    "Miss Hokusai" est l’illustration de la citation selon laquelle "Derrière chaque grand homme se cache une femme". Ici, le grand homme est le peintre japonais Hokusai, mondialement reconnu. Le film nous apprend que sa fille cadette O-Ei, déterminée et indépendante, a joué un rôle majeur dans la carrière de son père en coréalisant une quantité non négligeable des œuvres attribuées à celui-ci. Pour raconter cette histoire forte et touchante, Keiichi Hara ("Colorful") utilise magistralement les ressources de l’animation, tout en décrivant, avec une précision documentaire, la vie quotidienne des Japonais au début du XIXe siècle.