Titre original Las Mimosas
Date de sortie 24 août 2016
Durée 93 mn
Réalisé par Oliver Laxe
Avec Ahmed Hammoud
Scénariste(s) Oliver Laxe
Année de production 2016

Synopsis

Une caravane accompagne un cheik âgé et mourant à travers le Haut Atlas marocain. Sa dernière volonté est d'être enterré à côté de ses proches. Mais la mort n'attend pas. Les caravaniers, craignant la montagne, refusent de continuer à porter le cadavre. Said et Ahmed, deux voyous voyageant avec la caravane, disent connaître la route et qu'ils mèneront le corps à destination. Dans un monde parallèle, Shakib est désigné pour aller dans la montagne avec une mission : aider les caravaniers de fortune.

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
SFR HD SD SFR 4.99 € Louer
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
Imineo SD HD Imineo 4.99 € Louer 10.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Cannes 2016 : Les gagnants de la Semaine de la Critique

Valérie Donzelli et son jury ont rendu leur verdict.

Critiques

  1. Première
    par Damien Leblanc

    Road-movie désertique qui parcourt le Haut Atlas marocain, le Grand Prix de la Semaine de la critique 2016 suit un groupe d’hommes chargés de convoyer un vieux cheikh agonisant à travers les montagnes. Mettant en scène deux voyages (l’un ancestral, l’autre situé à l’époque contemporaine) qui se confondent mystérieusement, cette fable opaque souhaite de l’aveu de son réalisateur réinjecter une part de sacré dans la fiction. Elle s’appuie sur le potentiel de paysages atemporels qui évoquent les déambulations mystiques de Tarkovski ou de Herzog, mais sans en approcher la puissance empathique ni l’audace narrative. Pourtant ambitieux, Mimosas échoue ainsi à créer son propre mythe. 
    Damien Leblanc

  2. Première
    par Damien Leblanc

    Road-movie désertique qui parcourt le Haut Atlas marocain, le Grand Prix de la Semaine de la critique 2016 suit un groupe d’hommes chargés de convoyer un vieux cheikh agonisant à travers les montagnes. Mettant en scène deux voyages (l’un ancestral, l’autre situé à l’époque contemporaine) qui se confondent mystérieusement, cette fable opaque souhaite de l’aveu de son réalisateur réinjecter une part de sacré dans la fiction. Elle s’appuie sur le potentiel de paysages atemporels qui évoquent les déambulations mystiques de Tarkovski ou de Herzog, mais sans en approcher la puissance empathique ni l’audace narrative. Pourtant ambitieux, Mimosas échoue ainsi à créer son propre mythe.
    Damien Leblanc