Toutes les critiques de Les Vitelloni

Les critiques de la Presse

  1. Pariscope
    par Virginie Gaucher

    Lorsque Federico Fellini imagine, en 1943, les personnages de son troisième film, (juste avant « La strada »), c'est pour mettre en scène de façon lucide et cruelle sa propre jeunesse. Une pudeur et une profonde émotion se dégagent de cette très belle autobiographie.